Ce soir à la télé, le film inédit en clair « 16 ans ou presque »




Programme télé de ce dimanche 13 Août 2017. Ce soir à la télé, et pour la première fois en clair, découvrez la comédie de Tristan Séguéla « 16 ans ou presque ». Avec dans les rôles principaux : Laurent Lafitte (Arnaud Mustier), Christophe Malavoy (Dominique Mustier ), Judith El Zein (Agnès Dorgeval), Jonathan Cohen (Kebab Master). A suivre dès 21 heures sur TF1 mais aussi en streaming sur MYTF1.

« 16 ans ou presque » c’est une histoire qui est tout sauf banale…. A 34 ans, Arnaud Mustier est avocat et philosophe précoce. Alors que tout semble lui sourire, il est victime d’une poussée d’acné étonnante. Très vite, on lui diagnostique une maladie rare : la LTCD ou crise de puberté à retardement…

16 ans ou presque

16 ans ou presque : présentation

Arnaud Mustier est un trentenaire célibataire qui impressionne par son intelligence et dérange par son arrogance. Il a eu son bac avec trois années d’avance et incarne un modèle de réussite, surtout pour ses parents qui ne manquent pas de le rappeler à leur fils de 16 ans, Jules. Alors quand ils doivent s’absenter plusieurs jours, c’est forcément à lui qu’ils font appel… au grand désespoir du lycéen ! Pour Arnaud, c’est l’occasion de passer du temps avec son petit frère et de lui transmettre ses connaissances, mais Jules ne l’entend pas de cette oreille. Qui dit chaperon, dit moins d’intimité, plus de devoirs et surtout le début des ennuis ! Loin d’imaginer un instant l’agacement qu’il suscite, l’avocat a un plus grand problème à régler. Après plusieurs apparitions de boutons étranges sur son visage, il décide de consulter un spécialiste. Le diagnostic tombe : c’est la LTCD (Late Teen Crisis Disorder) ! Arnaud traverse une crise de puberté à retardement. On lui prescrit des cachets pour l’aider à maintenir son équilibre. Mais tout ne va pas se passer comme prévu… Un jour, après avoir intercepté son bulletin de notes du trimestre, Jules décide de modifier quelques appréciations pour redorer son blason auprès de sa famille. Hélas, la supercherie ne fait pas long feu. Arnaud informe involontairement le lycée de la duperie. Résultat des courses, Jules se fait virer. Pour se venger de son frère, ce dernier remplace ses gélules contre la LTCD par d’autres. Ce qui provoque chez Arnaud des dérèglements comportementaux et vestimentaires. Hormones, filles, malbouffe, jeux vidéo… Arnaud s’apprête à vivre l’adolescence qu’il n’a jamais eue sur les traces de Jules et de sa bande d’amis…