Ce soir à la télé : déco et électroménager sont au sommaire de « Capital »




Capital au programme télé de ce dimanche 24 septembre 2017. Ce soir, il n’y a pas que du cinéma à la télé. M6 vous propose en effet un nouveau numéro de votre magazine « Capital ».

Toujours présenté par Bastien CADEAC, il aura pour thème cette semaine « Déco, électroménager : n’achetez plus comme avant ». Un magazine à suivre dès 21 heures sur M6, en streaming sur 6Play (fonction direct) puis en replay sur la page dédiée de 6Play.

© Patrick ROBERT/M6

Équiper et décorer sa maison, c’est l’une des préoccupations principales des Français, surtout en cette période de rentrée. Chaque année, ils dépensent en moyenne 1 567 euros pour embellir leur intérieur. Au global, c’est un marché de plus de 16 milliards d’euros que se disputent marques et vendeurs. Et pour cela, ils ont mis au point de nouvelles méthodes très efficaces.

Capital du 23 septembre 2017 : les différents sujets

Déco : comment ces nouvelles enseignes vous rendent-elle accro ?
Entre Ikea, Alinea, Maison du Monde sans parler des Gifi et autres low-costers, on pensait l’univers de la déco d’intérieur saturé. Et pourtant, depuis quelques années, une nouvelle enseigne bon marché ouvre des magasins géants partout en France : Zodio. C’est la dernière pépite de la famille Mulliez, les richissimes fondateurs de Leroy Merlin. Un supermarché entièrement dédié à la décoration et aux accessoires de la maison, avec en plus des cours de cuisine et de « Do It Yourself ».
La devanture est classique, mais l’arrière-boutique plutôt originale. Et c’est la clé de son succès. Une offre pléthorique : 25 000 références en décoration et cuisine, sur 3 000m², une gamme renouvelée en permanence qui va du gadget introuvable en France aux accessoires hauts de gamme. Et surtout, une idée révolutionnaire : le vendeur est votre « ami ». Après vos courses, il vous confiera son numéro de téléphone pour que vous puissiez le joindre en cas de problème. Un SAV unique en son genre. Le patron, Jean-Philippe Zunino, formé chez Leroy Merlin, pousse encore plus loin les méthodes déjà éprouvées de la maison mère : visites chez les habitants, clientes « référentes », validation des collections par des fans… Il ne fait rien comme les autres et place ses clients au cœur de son système.

Ventes à domicile : peut-on encore leur faire confiance ?
Un Français sur cinq achète à domicile au moins une fois par an. Le secteur de la vente directe est en pleine expansion. Porte-à-porte, vente sur rendez-vous, vente en réunion… autant de méthodes de vente qui ont en commun de pénétrer chez les clients, dans le but de repartir avec un bon de commande signé. Ce marché explose aujourd’hui, en croissance de 8% par an en France. À l’ère du tout-Internet, elle met l’accent sur la proximité et la mise en scène du produit. Des atouts qui séduisent les client(e)s. Aujourd’hui on est loin des réunions de grands-mères. On peut tout acheter : vins, sex-toys, matelas, ustensiles de cuisines, jouets etc., dans une ambiance conviviale souvent entre copines. Ces vendeurs aux méthodes bien rodées vous proposent-ils toujours des produits vraiment intéressants ? Quels sont les pièges à éviter ? Vente forcée, prix exorbitants, les arnaques sont nombreuses. Certaines entreprises parviennent à vous convaincre d’acheter des aspirateurs à 3 000 euros ! Et d’autres vendent des matelas soi-disant révolutionnaires à plus de 10 000 euros !

Du neuf à prix cassé ? Les secrets du reconditionné.
Et si au lieu de racheter, neuf, un frigo ou une télévision, nous achetions en reconditionné ? Une formule en plein essor, surtout grâce à de nouveaux acteurs français. Comme BackMarket, une place de marché en ligne, en lien avec soixante usines, qui se charge de revendre 50% moins cher des appareils d’occasion remis à neuf et garantis six mois. Un concept qui cartonne. Comment fonctionne-t-il ? D’où proviennent ces produits qui ont déjà eu une première vie ? Sont-ils fiables ?