Tricherie d’Intervilles : Olivier Chiabodo attaque TF1 en justice






Olivier Chiabodo, qui co-animait l’émission Intervilles dans les années 90 jusqu’à ce qu’il soit viré pour tricherie, refait parler de lui en ce début de semaine. Et pour cause, il a décidé 20 ans après d’attaquer TF1 en justice !

L’affaire date de 1997 quand Le Canard Enchaîné publie un article avec photos à l’appui, accusant Olivier Chiabodo d’avoir triché afin d’aider le Puy du Fou face au Pays d’Ancenis lors de l’émission Intervilles qui avait lieu à Disneyland Paris.

Tricherie d'Intervilles : Olivier Chiabodo attaque TF1 en justice

TF1

La société de production d’Intervilles et TF1, qui avait notamment à l’époque pour vice-président Étienne Mougeotte, avait alors porté plainte contre Olivier Chiabodo. Il avait finalement été disculpé par la justice mais il n’avait jamais réintégré la chaîne et sa carrière s’est arrêtée.



Maintenant, s’appuyant sur le livre de François Viot “Le jackpot des jeux télé” publié en 2009 dans lequel Gérard Louvin affirme que l’on “trichait tout le temps sur Intervilles”, Olivier Chiabodo attaque TF1.

En effet, l’ancien animateur a décidé de porter plainte contre la chaîne pour harcèlement moral.

Dans une interview pour Le Point, il reconnait avoir triché mais explique qu’il s’agissait d’un “ordre” venant de la production et de la chaîne : “On a fait Intervilles quatre fois au Puy du Fou et lors de ma dernière, on m’a demandé de favoriser le bébé de Villiers afin qu’il atteigne la finale”.

“Pendant des années, TF1 oscillait entre diverses pressions morales et multiples promesses professionnelles, créant un climat de tension insupportable. Après avoir rencontré l’opprobre, puis l’isolement, Olivier Chiabodo souhaite aujourd’hui rencontrer la justice et, ainsi, révéler ce qu’il sait” a expliqué son avocat, Yassine Maharsi, au Parisien.