Pour Porsche, Paul Walker est le seul responsable de sa mort


A la fin du mois de septembre la fille de Paul Walker, décédé dans un tragique accident de la route survenu le 13 novembre 2013,  décidait de porter plainte contre le constructeur automobile Porshe.

Si les conclusions de l’enquête avaient mise en cause la vitesse excessive du véhicule dans lequel il se trouvait en tant que passager, de nouveaux éléments avaient poussé Meadow à saisir la justice. Sur la base d’un autre rapport, cette dernière avait en effet estimé que le responsabilité du constructeur était pleinement engagée,  son père étant resté coincé  à l’intérieur et donc dans l’impossibilité de s’extraire du véhicule alors qu’il prenait feu.


ANNONCES

© Universal Pictures
© Universal Pictures

Dans un document diffusé par CNN, la prestigieuse marque refuse d’assumer quoique ce soit. Pour eux Paul Walker est le seul responsable. « Les périls et les dangers étaient clairs, il les connaissait, et il a choisi de s’y exposer en assumant tous les risques liés à l’utilisation du véhicule » a déclaré le constructeur allemand visiblement très remonté contre ces attaques.

Et de préciser que la Carrera avait été « modifiée » et était « mal entretenue » lors de l’accident.


ANNONCES

Sauf que Porsche semble oublier un détail : Paul Walker ne conduisait pas le véhicule dans lequel il a perdu la vie. Difficile donc de le tenir pour seul responsable de ce qui est arrivé. Et quand bien même, les mots utilisés semblent bien peu appropriés face à une fille qui continue de pleurer son père.

Réaction immédiate des avocats de Meadow qui se sont fendus du communiqué suivant « Il est regrettable que Porsche tente de détourner sa propre responsabilité en blâmant la victime pour sa propre mort […] Si Porsche avait créé une voiture véritablement sécurisée, Paul aurait survécu, il serait en train de tourner Fast and Furious 8 et Meadow Walker aurait toujours le père qu’elle aimait tant. »

Dans sa plainte Meadow a expliqué que son père était resté coincé dans l’habitacle car le véhicule ne disposait pas de dispositifs de sécurité appropriés : une ceinture de sécurité mal conçue qui se serait coincée lors de l’accident. Puis de pointer du doigt la qualité discutable des airbags ou bien encore des conduites d’essence mal isolées.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES