Les attentats de Paris encore au sommaire de « Sept à huit Life « ce dimanche 22 novembre 2015


En ce dimanche 22 novembre 2015, nouveau rendez-vous avec la Direction de l’Information de TF1 avec les magazines « 7 à 8 Life » dès 17h15 puis « 7 à 8 » dès 18 heures. A suivre également en replay et en streaming via MYTF1. Cette semaine il y sera encore question des attentats qui ont endeuillé Paris la semaine dernière.

7a8life


ANNONCES

7 à 8 Life

LA VIE APRES , UN DOCUMENT DE LA REDACTION DE SEPT A HUIT

Une semaine après les attentats de Paris, comment les Parisiens sont retournés à la vie : retour à l’école, retour au spectacle, retour dans les magasins placés sous haute sécurité. Comment s’organisent-t-ils malgré la peur ? Et puis, partout en France, l’immense élan de solidarité de ceux que l’on a baptisé la Génération Bataclan. Un document Sept à Huit sur la vie des Français après les attentats.


ANNONCES

7 à 8

AU COEUR DE L’ENQUETE
Comment les attaques de vendredi 13 novembre à Paris ont-t-elles été préparées ? Dix jours après, que savent les enquêteurs du déroulement des faits, au stade de France, dans les Xème et XIème arrondissements, au Bataclan ? Quel est le parcours des kamikazes qui ont endeuillé la France ? Comment se sont-ils radicalisés ? Pourquoi les services de renseignements ne les surveillaient-ils pas plus étroitement ? Un reportage de Christophe DUBOIS, Julien DUMOND et Clément FOUQUET au coeur de l’enquête, avec des images inédites des assauts et des témoignages exclusifs des proches des kamikazes.

COMBAT POUR LA VIE
Avec plus de 300 blessés, les hôpitaux parisiens sont saturés. Depuis la nuit du 13 novembre, médecins et infirmières mènent un combat pour la vie dans des conditions particulièrement difficiles : ils enchaînent les opérations pour soigner des blessures de guerre et tentent de gérer le traumatisme des rescapés et de leurs familles. Exceptionnellement, l’hôpital militaire Bégin, en banlieue parisienne, a accepté la présence d’une caméra de  » Sept à Huit « . Un reportage de Nicolas MONDOLY, Elodie PAKOSZ et Clémence BADAULT.

LE DEUIL ET LA DIGNITE
Stéphane a perdu son fils Hugo, âgé de 23 ans, dans l’attaque du Bataclan. Hugo était un étudiant brillant, ouvert, qui aimait les débats et qui vivait  » bien dans son époque « . Sa passion du rock le faisait voyager de festival en concert. Ce vendredi soir, il se faisait une joie de voir les  » Eagles of Death Metal « .

Antoine, lui, a perdu son épouse Hélène lors des attentats au Bataclan. Pour lui rendre hommage, il a écrit une lettre magnifique, pendant la sieste de son fils de 17 mois, puis l’a postée sur Facebook.  » Vous n’aurez pas ma haine « . Cette lettre a ému le monde entier.

Antoine et Stéphane, un père et un mari endeuillés qui refusent la haine, témoignent dans le portrait de la semaine, par Thierry DEMAIZIERE et Léo MONET

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES