Affaire DSK : la victime présumée, une prostituée ?



0
(0)


Annonces

Après s’être déchaînés durant de longues semaines contre Dominique Strauss-Kahn, les journaux américains semblent avoir changé leur fusil d’épaule. Aujourd’hui leur cible c’est la victime présumée, Nafissatou Diallo dont la crédibilité est de nouveau mise à mal aujourd’hui.


Annonces

Dans son édition du jour le New-York Post indique en effet que celle par qui le scandale est arrivé pourrait faire partie d’un réseau de prostitution en provenance de Guinée.

Citant des proches de l’enquête, le tabloïd affirme que cette jeune femme avait un train de vie largement supérieur à ses revenus et qu’elle avait pour habitude de recevoir de très importants pourboires…

Pour le NY Post ces pourboires n’avaient pas forcément de rapport avec son travail de femme de chambre. Et d’évoquer une prise en charge de certaines « grosses » dépenses par des hommes qui ne lui étaient pas directement liés, des dépenses incompatibles avec le train de vie d’une simple femme de chambre.


Annonces

Le tabloïd insinue même que Nafissatou Diallo ne s’est pas faite embaucher au Sofitel par hasard…. la clientèle de cet établissement y étant bien plus aisée que dans les motels avoisinants par lesquels les femmes qui débarquent aux Etats-Unis commencent généralement leur « carrière ».

Hier déjà le New-York Times évoquait des mouvements d’argent suspects au cours des deux dernières années, des mensonges répétés et des propos contradictoires dans ses déclarations mais aussi dans sa demande d’asile. Elle aurait également fraudé pour bénéficier d’aides sociales auxquelles elle n’avait pas droit.

L’autre info du jour dans cette « triste » affaire ce sont les détails de la fameuse conversation téléphonique entre Nafissatou Diallo et un trafiquant de drogue qui, actuellement en prison, pourrait être son petit ami. Selon le New-York Times tout porte croire que cette affaire était préméditée. La plaignante aurait d’ailleurs lâché « Ne t’inquiète pas, ce gars a beaucoup d’argent, je sais ce que je fais. »

Et pour être tout à fait complet, une autre info a été lâchée par la presse américaine depuis la remise en liberté de DSK.

Contrairement à ses déclarations, Nafissatou Diallo serait allée faire le ménage dans une autre chambre avant de donner l’alerte. Au départ elle avait certifié qu’elle s’était cachée dans le couloir en attendant le départ de DSK. Or sa carte-clé (ndrl : carte lui permettant d’ouvrir toutes les chambres de l’hôtel) aurait infirmé ses déclarations.

Crédit photo : Fond Monétaire International (portrait officiel – domaine public)

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces