Valéry Giscard d’Estaing invité de Nikos Aliagas


Crédit photo : Sébastien Munoz / Story Box Photo / Europe 1
Ce matin dans sa chronique quotidienne sur Europe 1, Nikos Aliagas recevait Valéry Giscard d’Estaing. L’ancien président de la République parle de son quatrième roman et des raisons pour lesquelles il l’a écrit.

« C’est un roman, une fiction. La Namibie, c’était l’Afrique allemande. Il y a encore des traces fortes de la présence allemande. J’y suis allé souvent ces dernières années ».


ANNONCES

Valéry Giscard d’Estaing décrit dans son roman la vie de « Mathilda », « avec admiration » souligne Nikos Aliagas : « J’ai imaginé la vie de cette femme, sa vie et sa mort ».

Nikos Aliagas revient avec Valéry Giscard d’Estaing sur le registre dans lequel le président écrit et notamment sur son roman « La princesse et le président » :


ANNONCES

Nikos Aliagas : « Monsieur le président, pourquoi explorer les méandres de l’âme et de l’amour ? »

Valéry Giscard d’Estaing : « Mathilda n’est pas une histoire d’amour, c’est une vie » (…) La princesse et le Président, c’est une histoire qui n’a pas eu lieu. Mais la personne était proche de Lady Di. Ce n’était pas moi. Il ne s’est rien passé. »

Enfin, Bruce Toussaint interroge l’ancien président de la République sur son sentiment sur les Primaires socialistes : « Les Primaires, c’est une bonne idée ? »

Valéry Giscard d’Estaing : « N’étant pas socialiste, je n’y participe pas. Mais ce procédé me paraît normal, démocratique et moderne ».

« Il ne faut pas manquer de mémoire car dans les années 1987-1988, nos partenaires du RPR – j’étais UDF à l’époque- avaient proposé des primaires dans la majorité », a rappelé l’ancien président de la République. « Il y a même eu un accord sur les primaires.


VGE chez Nikos par Europe1fr

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES