Les propos de Christine Boutin condamnés par l’UMP…



0
(0)
©Own work/Jean-Edouard (CC BY-SA 3.0)
©Own work/Jean-Edouard (CC BY-SA 3.0)

Depuis hier la toile s’agite après la publication d’une interview de Christine Boutin dans le trimestriel politique Charles.

Dans cette entretien, la fondatrice du Parti chrétien-démocrate évoque son corps, son mari, les mœurs politiques, DSK, l’homosexualité ou bien  encore la prostitution.

Et s’il n’est pas question pour nous de revenir sur les propos de l’ancienne ministre, l’une de ses phrases a suscité une vive polémique dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« L’homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n’est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné » a t-elle notamment déclaré.

Des propos fermement condamnés par plusieurs membres de l’UMP. A commencer par son Président Jean-François Copé.

Sur son compte Twitter officiel, il a qualité ses propos d’insupportables, d’inacceptables et d’impardonnables.

Même indignation pour deux autres membres de l’UMP :

– Florian SILNICKI, délégué et membre fondateur de la Nouvelle Donne (collectif regroupant les plus jeunes secrétaires nationaux du parti) et Sébastien CHENU, secrétaire national de l’UMP en charge de l’exception culturelle et fondateur de GAYLIB.

Dans un communiqué commun envoyé aux différentes rédactions, ils ne cachent pas leur colère en écrivant : « Nous condamnons avec la plus grande sévérité les déclarations de Christine Boutin. Rien ne saurait excuser ou légitimer ces propos ».

Evoquant des déclarations choquantes, ils souhaitent que le parquet de Paris se saisisse sans délai de ces déclarations dangereuses afin que Christine Boutin soit condamnée.

« La description de l’homosexualité comme « une abomination » prouve une fois de plus l’homophobie profondément enracinée au coeur de la pensée de Madame Boutin. » rajoutent-ils  Pour eux ces déclarations sont le fruit de « dérapages parfaitement contrôlés ».

Et d’appeler la direction de l’UMP à condamner ces propos et à exclure définitivement Madame Boutin de toute association ou participation aux instances même consultatives.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note


Annonces