Affaire DSK : la femme de chambre aurait menti


Incroyable rebondissement dans l’affaire DSK. Selon une information révélée par le New-York Times, l’accusation, et donc le bureau du procureur, jugerait désormais peu crédible le témoignage de Nafissatou Diallo, cette femme de chambre qui prétend avoir été agressée sexuellement par Dominique Strauss-Kahn.

Selon le célèbre quotidien américain la femme de chambre aurait menti à plusieurs reprises dans ce dossier notamment en ce qui concernant les circonstances de cette affaire.

Les enquêteurs auraient également découvert des mouvements d’argent suspects au cours des deux dernières années (100 000 dollars) des mensonges dans son dossier de demande d’asile, et auraient en leur possession l’enregistrement d’une conversation entre Nafissatou Diallo et un trafiquant de drogue. Au cours de cette conversation téléphonique elle aurait évoqué tout l’intérêt qu’elle avait à maintenir ces accusations contre DSK.

Hier les membres du bureau du procureur auraient rencontré les avocats de l’ex patron du FMI pour évoquer ces nouveaux éléments et envisager un éventuel rejet des accusations. Dominique Strauss-Kahn est d’ailleurs exceptionnellement convoqué par le tribunal ce matin à 17h30 (heure française).

Ces éléments pourraient tout changer et très vite pour Dominique Strauss-Kahn d’autant qu’ils émanent du bureau du procureur et non des avocats de DSK.

Crédit photo : Fond Monétaire International (portrait officiel – domaine public)

Aucun vote actuellement

Notez cet article