Sept à Huit : le sommaire du 17 juin



0
(0)

TF1
Voici le sommaire de l’émission du 17 juin 2012 de « Sept à Huit », présentée comme chaque semaine par Harry Roselmack.

LES TROTTOIRS DE L’EURO
Elles s’appellent Nadia, Xenia et se vendent aux supporters étrangers qui ont afflué en Ukraine pour le Championnat d’Europe de football.
Dans ce pays, la prostitution est théoriquement interdite, mais, à Donetsk, qui accueille les matchs de l’équipe de France, les prostituées sont partout…
Sept à Huit a pu partager le quotidien de plusieurs de ces femmes qui racontent les passes, les bordels, l’argent qui leur permet de se loger et de scolariser leurs enfants, le sida qui fait des ravages et l’espoir, paradoxal, que l’Euro 2012 et ses amateurs de  » blondes Ukrainiennes  » soient une opportunité pour elles d’échapper à la pauvreté. Un reportage de Ioulia KAPOUSTINA et Guillaume LHOTELLIER.

LA MENACE
C’est une bourgade qui cristallise les peurs de tout un pays. Sejnane, à une cinquantaine de kilomètres de Bizerte, est le théâtre de violences entre laïcs et salafistes : lynchages, intimidations ou encore expéditions punitives.
Pourchassés et emprisonnés sous Ben Ali, ces fondamentalistes musulmans qui prônent un Islam radical, se sont constitués en quelques mois un réseau à travers toute la Tunisie. Aujourd’hui, ils font régner la peur mais mènent aussi des actions de charité afin de gagner les coeurs des déshérités. Stéphanie DAVOIGNEAU et Mathias DENIZO ont enquêté sur ces extrémistes qui menacent le retour à la démocratie en Tunisie.

GILLES, STAR A HOLLYWOOD
Inconnu en France, c’est une star montante à Hollywood. Gilles Marini, Français de 35 ans, enchaîne les premiers rôles dans les séries télévisées à succès. Ce fils de boulanger cannois, exilé aux Etats-Unis depuis 15 ans, a vu sa carrière d’acteur décoller grâce à une scène très dénudée dans le film  » Sex and the City  » en 2008. Depuis, il est devenu la coqueluche des Américaines et multiplie les apparitions dans les médias. Des studios de tournage d’Hollywood à sa belle villa sur les hauteurs de Los Angeles, Jérémy DRIEU et Axel CHARLES-MESSANCE dressent le portrait de ce Frenchy, en passe de conquérir l’Amérique.

PAPY PASSE LE BAC
Le 6 juillet prochain, René sera peut-être bachelier. Parmi les 703 058 candidats qui se préparent depuis des mois, René a une particularité : à 88 ans, il est le doyen de l’épreuve. Soixante-seize ans le séparent du plus jeune des candidats qui, cette année, a 12 ans. Pendant les examens, une aide soignante l’accompagnera.
Retraité depuis 1984, René a travaillé toute sa vie comme chauffeur. Veuf, père de quatre enfants qui ont tous fait des études, il veut montrer qu’il est capable de prétendre à autre chose que le certificat d’étude qu’il a obtenu il y a très longtemps, à l’âge de 14 ans.
René est passionné d’histoire, cale sur la philosophie et découvre avec enthousiasme les science-éco. Même s’il se fait peu d’illusions sur l’issue de cette aventure, du fond de sa maison de retraite, il a choisi d’aller jusqu’au bout de son défi. C’est le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et Cyril THEPENIER.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note


Annonces