Pour avoir dansé sur « Happy » : prison et coups de fouet avec sursis



0
(0)

Pharrell Williams - Happy


Annonces

Au printemps dernier nous évoquions l’arrestation de 7 iraniens accusés d’avoir dansé dans les rues et sur les toits de Téhéran sur le tube de ce début d’année 2014, le fameux « Happy » de Pharrell Williams, puis d’avoir publié sur la toile une vidéo de « leurs » exploits !


Annonces

A l’époque la police avait expliqué qu’ils avaient « heurté la chasteté du public »… même si certains y voyaient surtout une pression des conservateurs face à une jeunesse qui ne respecte plus les valeurs islamiques et préfère se tourner vers un mode de vie occidental.

Quelques mois plus tard, et après que ces jeunes aient plaidé coupable, on apprend qu’ils ont été condamnés à de la prison et des coups de fouet. Il s’agit « heureusement pour eux » de peines prononcées « avec sursis ».

Noter cet article


Annonces

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces