« Terminator Genisys » : première affiche



0
(0)
©Paramount Pictures
©Paramount Pictures

Annonces

Après les photos et le synopsis, et dans l’attente du premier trailer prévu pour ce jeudi 4 décembre, voici venue la première affiche du film « Terminator Genisys ».


Annonces

Signé Alan Taylor, il met en scène Matt Smith, Arnold Schwarzenegger, Jason Clarke, Emilia Clarke, Jai Courtney, J.K. Simmons, Dayo Okeniyi ou bien encore Byung Hun Lee.

A découvrir en salles le 1er juillet 2015 en 2D et en 3D dans les salles équipées.

Cette affiche assez sombre il faut bien le dire se décline aussi dans une version « affiche animée » que trouverez juste après le synopsis officiel du film.


Annonces

« Sarah Connor n’est pas l’innocente qu’elle était quand Linda Hamilton a enfilé pour la première fois son jean délavé dans le rôle. Elle n’est pas non plus la guerrière sur-entraînée du Terminator 2 de 1991. A la place, la mère du messie de l’humanité a perdu ses parents à l’âge de 9 ans par un Terminator. Depuis ce jour, elle a été élevée par le Terminator de Schwarzenegger*, un T-800 plus vieux qu’elle appelle « papa », reprogrammé pour protéger plutôt que tuer. Au final, c’est une anti-sociale sur-entraînée qui se débrouille parfaitement avec un fusil de sniper mais beaucoup moins avec les sentiments humains. »

Sarah Connor, son passé mais aussi sur l’évolution de son personnage.

Dans « Terminator Genisys » c’est l’actrice Emilia Clarke qui aura la lourde charge de faire oublier aux fans de la franchise Linda Hamilton qui campait le rôle de la mère de John dans les films de James Cameron.

Sarah Connor n’est plus la jeune innocente jouée par Linda Hamilton dans le premier film, ni la guerrière musclée du second. Dans « Terminator Genisys » elle est avant tout la mère du chef de la résistance devenue orpheline à l’âge de neuf ans à cause d’un Terminator.

Au sujet de ce personnage le producteur David Ellison précisait en octobre dernier à Entertainment Weekly « Sarah ne veut pas de ce destin tout tracé qui semble lui être dicté à l’avance. Depuis l’âge de 9 ans, on lui a dit tout ce qui était censé se produire dans sa vie. Un destin qu’elle rejette fondamentalement car ce n’est pas ce qu’elle veut. Et c’est sa décision qui va conduire l’histoire dans une direction différente »

D

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces