« Occu­pied » : la série d’Arte qui fait scandale est à (re)voir en replay


Une série a particulièrement marqué les esprits cette semaine, celle d’Arte  « Occupied ». Une série qui a fait le buzz et qui a surtout beaucoup énervé les Russes. Pourquoi ? Parce que dans cette fiction les russes enva­hissent en effet la Norvège pour contrô­ler son gaz et son pétrole.

Créée par Jo Nesbø, elle met en scène Henrik Mestad, Eldar Skar, et Ingeborga Dapkunaite.


ANNONCES

Si vous avez manqué les deux premiers épisodes de la saison 1 inédite, pas de soucis puisque vous pouvez dés maintenant les voir en replay streaming sur le site internet de la chaîne en cliquant ici, ou directement depuis le service de télévision à la demande de votre box.

"Occu­pied", la série d'Arte à scandale à voir en replay


ANNONCES

Résumé de l’épisode 1 « Avril » : Dans un futur proche, après avoir exploité durant des décennies le pétrole offshore qui a fait sa richesse, la Norvège, sous l’impulsion de son Premier ministre Jesper Berg, décide de stopper l’exploitation des énergies fossiles. Lors de l’inauguration d’une centreale au thorium, un combustible nucléaire plus écologique, Berg est enlevé en hélicoptère par un commando masqué, sous les yeux de son garde du corps Hans Martin et du journaliste d’investigation Thomas Eriksen. A bord, deux commissaires européens l’informent par visioconférence que la Russie va prendre le contrôle des gisements norvégiens de gaz et de pétrole…

Résumé de l’épisode 2 « Mai » : Depuis plusieurs semaines, un important contingent de conseillers russes, que Jesper Berg prend soin de ne pas appeler «occupants», s’est installé à Oslo. Le 17 mai, fête nationale norvégienne, l’ambassadrice russe Irina Sidorova s’impose dans une cérémonie de remise de médailles à la Garde nationale. Elle manque de se faire abattre par un soldat, mais le garde du corps Hans Martin parvient de justesse à dévier le tir. Le coupable est aussitôt embarqué par les services russes…

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES