Véronique Sanson tacle l’église avec « Dignes, Dingues, Donc »



0
(0)

Véronique Sanson est de retour ! Depuis vendredi la chanteuse française offre à ses fans un tout nouvel opus au titre carillonnant « Dignes, Dingues, Donc ». Un vrai bijou que l’on pourra classer sans difficulté aucune parmi les meilleurs de sa carrière.

Ce quinzième album studio Véronique Sanson l’a concocté à la façon d’une mosaïque multicolore : dix titres riches de tous les rythmes et de toutes les musiques qui vivent en elle depuis toujours. A noter deux invités de marque : Zaz pour un duo particulièrement swing et Thomas Dutronc le temps d’une envolée manouche.

capture d'écran (DR)
capture d’écran (DR)

ANNONCES

Dans ce nouvel opus elle évoque sa mère disparue il y a 10 ans, dénonce aussi les interdits, parle d’amour et de mort…

Et « Dignes, Dingues, Donc », titre phare de ce nouvel opus, retient plus particulièrement l’attention. Pourquoi ? Parce qu’elle y tacle l’église catholique. « Pas de frime, pas d’églises – J’veux pas de ces tutus-là – Panoplies de méprises – Jusque dans l’au-delà » chante t-elle notamment.


ANNONCES

Dans une interview accordée au Parisien, elle a avoué avoir écrit cette chanson après les attentats qui ont endeuillé la France ces derniers mois.

Sur RTL elle a rajouté histoire de bien faire passer le message « Ça m’est venu en voyant la messe de Pâques à la télé. Et je voyais tous les gens habillés pareils. On a l’impression que c’est faux, qu’ils ont besoin de se déguiser pour se faire respecter, alors qu’ils n’ont pas besoin ! » Puis de conclure qu’elle n’aimait pas qu’on « nous raconte des salades et qu’on nous menace de punitions, d’enfer ». Pas sûr qu’elle soit fait beaucoup d’amis sur ce coup-là…

Véronique Sanson a pensé engager un tueur à gages pour tuer son mari [VIDEO]

Souvenez-vous…C’est une incroyable et terrifiante confidence que Véronique Sanson faisait en janvier 2015 sur le plateau de l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » (France 2). Venue évoquer la sortie du livre de Laurent Calut et Yann Morvan « Les Années Américaines », elle avait alors coniré avoir eu une envie de meurtre à propos de son ex mari, le musicien Stephen Stills. Heureusement elle n’est jamais passée à l’acte…

Evoquant un divorce particulièrement difficile – un vrai polar selon elle – elle confirmait alors avoir envisagé d’engager un tueur à gages pour l’éliminer.

« Ça coûte rien de demander… ça coûte pas cher, ça coûte 8000 dollars » avait-elle lâché. Et d’avouer qu’elle avait eu aussi l’idée de le pousser d’un bateau ou d’une falaise.

Mais la peur de se faire prendre lui a heureusement fait renoncer à ce macabre projet.

« Je suis tellement con et tellement désordonnée et tout ça que je vais laisser traîner un truc qu’on saura que c’est moi (…) toute ma vie je vais devoir lui payer des milliers de dollars pour pas qu’il parle » avait-elle ensuite rajouté.

Regardez cette incroyable révélation

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES