TPMP : le Conseil d’Etat annule l’une des sanctions du CSA



0
(0)

TPMP. Enfin une « bonne » nouvelle pour TPMP. Alors que ce week-end l’émission s’est de nouveau retrouvée sous les feux de l’actualité – Twitter a suspendu le compte de l’émission durant de longues heures – on apprend en ce début de semaine que le Conseil d’Etat a choisi d’annuler l’une des sanctions infligées par le CSA l’an dernier. Les deux autres ont par contre été confirmées


TPMP, Cyril Hanouna : "je me suis posé la question d'arrêter la télé" (VIDEO)
Capture C8

Publicité

Et c’est à propos de la première affaire (séquence du 3 novembre 2016) que le Conseil d’Etat est intervenu en faveur de la chaîne et de « Touche pas à mon poste ».

Rappel des faits : dans cette séquence, l’animateur et un chroniqueur (Matthieu Delormeau, ndrl) ont été montrés se rendant chez une personne se faisant passer pour un producteur, selon le principe de la « caméra cachée ». À la suite d’une altercation entre l’animateur et le « producteur », ce dernier est tombé, apparemment inanimé. L’animateur et son garde du corps ont alors tenté de dissuader le chroniqueur d’appeler la police et de le contraindre à endosser la responsabilité de l’incident. Le chroniqueur, qui a été présenté comme n’ayant été avisé que le lendemain qu’il s’agissait d’une mise en scène, est apparu, tout au moins initialement, déstabilisé par le comportement de l’animateur. Faisant preuve de sang-froid, il appelle la police, alors qu’il lui était demandé avec insistance de ne pas le faire.

Estimant que cette séquence portait atteinte à la dignité de la personne humaine, le CSA avait choisi d’interdire à la société C8 de diffuser des séquences publicitaires pendant une durée d’une semaine au sein de l’émission « Touche pas à mon poste » ainsi que pendant les 15 minutes précédant et suivant la diffusion de cette émission.


Publicité

Oui mais pour cette séquence en particulier, le Conseil d’Etat estime, qu’eu égard au comportement du chroniqueur tout au long de la séquence, ce dernier n’avait pas été montré sous un jour dégradant, humiliant ou attentatoire à sa dignité. La décision du CSA est annulée !

Pour les deux autres affaires, le Conseil d’Etat confirme les décisions du CSA compte tenu de la nature et de la gravité des faits en cause lors des séquences du 7 décembre 2016 et du 18 mai 2017

Lire les décisions du Conseil d’Etat en cliquant ICI

TPMP revient aujourd’hui dès 19h10 sur C8
avec Benjamin Castaldi à la présentation

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note


Liens sponsorisés


Publicité