Ce soir dans « Des racines et des ailes », découvrez les trésors de la route Napoléon (vidéo)


Ce soir à télé, nouveau numéro inédit du magazine de France 3 « Des racines et des ailes ». Pour l’occasion ​Carole Gaessler nous propose de partir à la découverte du route aussi mythique que spectaculaire qui serpente sur plus de 300 kilomètres, la route Napoléon.

France TV

Pour l’émission les équipes de l’émission ont installé leur plateau à Antibes, puis à Sisteron où le destin de l’Empereur aurait pu basculer.


ANNONCES

« Des racines et des ailes » : votre émission en quelques lignes

Première escale sur l’île d’Elbe, où Napoléon fut exilé pendant près de dix mois. C’est le point de départ de son périple, en 1815. L’historienne Gloria Peria nous fait découvrir sur place les monuments édifiés par l’Empereur.

Puis nous prendrons la route, depuis Golfe-Juan, lieu de débarquement de Napoléon, jusqu’à Grasse. La parfumeuse Chantal Roux y a créé un parfum en souvenir du passage de l’Empereur dans la ville. Un parfum composé des senteurs préférées de Napoléon.


ANNONCES

L’historien David Chanteranne s’est lancé le défi de parcourir, avec Jean-Maurice Ollivier, accompagnateur en montagne, les 60 kilomètres de l’un des sentiers de grande randonnée les plus spectaculaires de France : le GR 51. Ce parcours, escarpé et caillouteux, est resté tel que Napoléon et ses troupes l’ont connu.

« La route Napoléon » rejoint ensuite les gorges du Verdon, l’une des rivières les plus dangereuses d’Europe. À l’approche de la haute saison, Jean-Philippe Ringeard, guide de rivière, s’assure que le Verdon est navigable. La rivière offre de splendides points de vue sur la géologie de ce canyon.

Thierry Dubois collectionne les photos anciennes prises le long de cette route mythique. Au volant de sa Peugeot 404 décapotable, il tente de retrouver les points de vue extraordinaires immortalisés par ces clichés : la clue de Taulane, ou le col du Corobin et son panorama sur l’arrière-pays dignois, à couper le souffle.

Après Sisteron, la route Napoléon traverse les hauts sommets des Alpes, jusqu’au massif des Écrins. Elle atteint son point de passage le plus élevé au col Bayard, à 1 250 mètres d’altitude. Celui-ci est célèbre pour son climat redoutable, à l’origine d’un biotope unique. Deux naturalistes sont chargés de préserver ce milieu d’exception.

Avant d’atteindre Grenoble, la route Napoléon serpente le long du cours du Drac. Elle croise, à La Mûre, l’une des voies de chemin de fer les plus vertigineuses de France. Le rail, accroché entre ciel et terre, va bientôt reprendre du service.

Dernière étape de la route, Grenoble et son auberge Napoléon. Le restaurant a hébergé pendant trois jours l’Empereur. Son propriétaire actuel en a fait un lieu de pèlerinage où l’on sert encore le fameux poulet Marengo créé pour Napoléon.

Extraits vidéo

En attendant ce soir, voici deux extraits vidéo de votre émission

« Des racines et des ailes » présente « Les trésors de la route Napoléon » , un document réalisé par Nathalie Laville et Camille Robert avec la participation de France Télévisions. A voir ce soir sur France 3 mais aussi en replay sur France.TV

4.53/5 (30)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES