La justice donne raison à un enfant de 12 ans qui refuse une chimiothérapie






Geralt/Pixabay/CCO Public Domain

Pays-Bas.Un tribunal néerlandais vient d’autoriser un enfant de 12 ans, atteint d’une tumeur au cerveau, à refuser de suivre une chimiothérapie malgré l’opposition de son père. C’est d’ailleurs qui lui avait saisi la justice.

Atteint d’une tumeur au cerveau, le jeune homme a été opéré à l’automne dernier avec succès. La tumeur lui a été retirée puis il a subi un traitement par irradiation.



C’est ensuite que les médecins lui ont proposé de suivre une chimiothérapie afin d’éviter une éventuelle rechute mais aussi de s’assurer du plein succès de cette opération. Sauf que le jeune homme a refusé par peur des effets secondaires optant, avec l’aval de sa mère, pour une médecine alternative.En colère le père a porté plainte, en vain…

S’appuyant sur la  loi néerlandaise sur l’euthanasie qui permet aux mineurs de plus de 12 ans de choisir d’en finir en cas de maladie mortelle en phase terminale, la justice a donné raison à l’enfant.

Après qu’il ait été entendu par des psychologues, le juge a estimé qu’il n’y avait aucune raison valable de ne pas respecter son choix.

« Il peut raisonnablement évaluer ce qu’il estime être dans son intérêt et comprend les conséquences de ses actes, y compris celles qui sont négatives » a déclaré le juge tout en disant comprendre les préoccupations du père qui se réserve le droit de faire appel.