DSK aurait fait des avances à Tristane Banon


Crédit photo : Fond Monétaire International (portrait officiel - domaine public)
Entendu en début de semaine par les enquêteurs de la brigade de la répression de la délinquance contre la personne de la police judiciaire de Paris, Dominique Strauss-Kahn aurait, selon des informations publiée par l’Express, reconnu avoir fait des avances à Tristane Banon en février 2003.

Mais pour l’ancien patron du FMI cela se serait limité à de simples avances et à une tentative avortée de l’embrasser. Face à son refus, il affirme ne pas avoir insisté.

Dominique Strauss-Kahn a donc nié catégoriquement les accusions de tentative de viol portées par Tristane Banon dont la version est radicalement différente. Cette dernière a évoqué une certaine violence ayant entraîné une bagarre au sol mais aussi des gestes très déplacés de la part de DSK.

Le parquet pourrait décider dès la semaine prochaine des suites qu’il entend donner à cette affaire. Soit le dossier est confié à un juge d’instruction, soit les faits sont requalifiés en agression sexuelle (dans ce cas ils sont prescrits par la loi), soit le dossier est classé sans suite.

Pour mémoire rappelons que Dominique Strauss-Kahn sera l’invité de Claire Chazal ce dimanche à 20 heures sur TF1.

Aucun vote actuellement

Notez cet article