Amy Winehouse, c’est l’alcool qui l’a tuée !



0
(0)

Crédits : PR Photos

ANNONCES

Depuis la mort d’Amy Winehouse il a été dit et écrit tout et son contraire. Aujourd’hui on sait enfin la vérité, enfin celle qu’on veut bien nous donner.

Après de nombreux mois d’attente le rapport d’autopsie a enfin livré son verdict : Amy Winehouse, qui avait pourtant juré qu’elle ne buvait plus, est morte après avoir consommé trop d’alcool.

Après une assez longue période d’abstinence (3 semaines selon ses proches), Amy Winehouse a donc replongé et a été victime de ce que l’on appelle un « stop and go » (ndrl en français : « stopper et repartir »).

Une absorption massive et excessive d’alcool qui, après une période d’abstinence, lui a été fatale.


ANNONCES

Selon le rapport Amy Winehouse avait consommé de l’alcol à hauteur de 416 mg par décilitre de sang. Aucune trace de drogue n’a pas contre été retrouvée.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES