The Artist : Michel Hazanavicius répond à Kim Novak



0
(0)

Crédits : PR Photos

Annonces

Alors qu’il cumule les éloges de la critique, le film « The Artist » vient de subir les foudres de Kim Novak, qui s’est dite « violée » par l’utilisation de la musique du film d’Alfred Hitchcock « Vertigo ».


Annonces

Répondant aux critiques, le réalisateur Michel Hazanavicius a expliqué qu’il avait utilisé cette musique comme une forme « d’admiration et de respect » pour le film de Hitchcock.

Dans un communiqué publié lundi, le réalisateur français a affirmé: « The Artist a été fait comme une lettre d’amour au cinéma, et il est né de mon admiration et de mon respect pour les films à travers l’histoire »

« Il a été inspiré par le travail de Hitchcock, Lang, Ford, Lubitsch, Murnau et Wilder. » a-t-il poursuivi.


Annonces

« J’aime Bernard Hermann et sa musique a été utilisée dans de nombreux films différents et je suis très heureux de l’avoir dans la mien », a expliqué le cinéaste. « Je respecte grandement Kim Novak et je suis désolé d’apprendre qu’elle est en désaccord. »

Le film « The Artist », qui a été présenté au Festival de Cannes 2011 et pour lequel Jean Dujardin a reçu le prix de l’interprétation masculine, se déroule à Holllywood en 1927. Dans ce film muet en noire et blanc, Jean Dujardin incarne George Valentin, une star du cinéma muet qui voit la fin de sa carrière avec l’arrivée des films parlants. Il rencontre Peppy Milleur, une jeune actrice incarnée par Bérénice Bejo.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces