Quand Benjamin Biolay fâche le Front National



0
(0)
Pochette de l’album ©Naive

Annonces

Le nouvel album de Benjamin Biolay est sorti il y a quelques jours à peine. Dans l’une des chansons « Vengeance », la première phrase fredonnée par le chanteur a provoqué la colère du parti présidé par Marine le Pen.


Annonces

C’est ainsi que Benjamin Biolay lâche «La vengeance est un plat qui n’a plus nul goût tiède, que certains mangent froid comme Stirbois s’est mangé son cèdre»…

Pour les plus jeunes de nos lecteurs Jean-Pierre Stirbois est un homme politique français,  ancien secrétaire général du Front National, qui s’est tué accidentellement dans un accident en 1988, après que son véhicule ait percuté un arbre.

Une petite phrase qui n’a pas été du goût du Secrétaire Général du Front National, Steeve Briois.


Annonces

Dans un communiqué de presse il déplore le fait que le chanteur ait cru bon d’ironiser sur la mort d’un homme qui était « un modèle en matière d’enracinement local et de respect des militants ».

Pour Steeve Briois les propos de Benjamin Biolay sont  » les signes évidents d’un complexe d’infériorité ou d’une admiration refoulée à l’égard des militants du Front National »

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces