Ce soir à la télé : « La doublure » ou « Le Corniaud » ?



0
(0)

Au programme télé de votre soirée du dimanche 2 novembre 2014, deux comédies vont s’affronter. « La doublure » de Francis Veber sur TF1 et le cultissime film de Gérard Oury « Le Corniaud ». Deux films qui vous feront rire à coup sûr et en ces temps difficiles, ce n’est pas un luxe ! Mais vers quelle chaîne votre choix va t-il se porter ce soir ?


Annonces

« La doublure » de Francis Veber, à suivre ce soir sur TF1 dès 20h55

Casting : Gad Elmaleh (François Pignon), Alice Taglioni (Eléna), Daniel Auteuil (Pierre Levasseur), Kristin Scott Thomas (Christine Levasseur), Richard Berry (Maître Foix), Virginie Ledoyen (Emilie), Dany Boon (Richard)

Résumé : Surpris par un paparazzi avec Eléna, sa maîtresse, célèbre mannequin, le milliardaire Pierre Levasseur tente d’éviter un divorce sanglant en inventant un mensonge invraisemblable. Il profite de la présence sur la photo d’un passant, François Pignon, pour affirmer à sa femme qu’Eléna n’est pas avec lui, mais avec Pignon, modeste voiturier. Levasseur, pour accréditer son imposture, est obligé d’envoyer la trop belle Eléna vivre avec Pignon.

lecorniaud


Annonces


Annonces

« Le Corniaud » de Gérard Oury, à suivre ce soir sur France 2 dès 20h45

Casting : Bourvil (Antoine Maréchal), Louis de Funès (Léopold Saroyan), Venantino Venantini (Mickey), Beba Loncar (Ursula), Alida Chelli (Gina la manucure), Guy Delorme (Luigi), Henri Génès (Martial), Pierre Roussel (Mario Costa).

Résumé : Modeste représentant de commerce, Antoine Maréchal s’apprête à partir en vacances en Italie lorsque, en plein Paris, sa 2CV est mise en pièces par la Bentley d’un homme d’affaires, Léopold Saroyan. Antoine, désespéré, dit adieu à ses congés. Mais dès le lendemain, il est convoqué par Saroyan. Celui-ci lui offre un billet d’avion pour Naples et le charge de récupérer une Cadillac pour le compte de riches clients américains. Ebloui, Antoine accepte, sans se douter un seul instant que la superbe voiture qu’il conduit dissimule une véritable fortune illégale. Un pactole que certains aimeraient beaucoup récupérer pour bénéficier d’une retraite dorée…

Zone Interdite à suivre ce soir sur M6 dès 20h55

Autre choix, autre style le magazine de M6 « Zone Interdite » qui ce soir nous propose un thème chaud bouillant « Faux chômeurs, évadés fiscaux, patrons escrocs : ils nous volent 80 milliards ! »

Présentation par la chaîne : Alors que le déficit public de la France s’élève cette année à 90 milliards d’euros, la fraude aux allocations et l’évasion fiscale coûtent presque autant à l’État : 80 milliards d’euros ! Les fraudeurs ont des profils très différents : des particuliers qui cachent leur argent à l’étranger, des patrons-escrocs qui montent des arnaques pour échapper aux taxes, des chômeurs qui abusent de Pôle Emploi. Comment l’État parvient-il à lutter contre ces tricheurs ? Et surtout à récupérer les sommes colossales qui lui échappent ? Avec la fin du secret bancaire en Suisse, les Français qui y avaient dissimulé leur argent voient leurs avoirs bloqués. Du coup certains tentent aujourd’hui de rapatrier leur cash, et sont dans la ligne de mire des services des douanes. Durant des mois les enquêteurs pistent les fraudeurs, et ça paie ! Leurs coups de filet leur permettent parfois de mettre la main sur des centaines de milliers d’euros en liquide et les fautifs repartent les poches vides ! Si la Suisse n’est plus aussi accueillante pour les comptes cachés, nous avons découvert les nouvelles filières de l’évasion fiscale. Certaines, particulièrement étonnantes, ont pignon sur rue, à deux pas du ministère de la Justice et, comble de l’ironie, s’offrent même des spots de publicité à la télévision. Autre manne qui échappe à l’État : les taxes que doivent payer les entreprises. Ne pas déclarer ses salariés est un grand classique, mais certains patrons sans scrupules montent des arnaques bien plus sophistiquées. Révélations sur les méthodes qui leur permettent de flouer l’État, et de percevoir indûment des sommes considérables. Du côté de Pôle Emploi ce sont les faux- chômeurs qui creusent le déficit : ils se la coulent douce aux frais du contribuable. À coup de fausses déclarations nous avons découvert que certains vivent très confortablement à l’étranger en percevant des allocations auxquelles ils n’ont plus droit. Nous avons mis au jour des abus rocambolesques : notamment un ministre bulgare qui perçoit sans complexe des allocations chômages versées par Pôle Emploi.

Il s’agit de notre sélection du jour. D’autres programmes vous attendent bien sûr sur les autres chaînes.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces