« Contagion », en tête des audiences de ce 18 janvier 2015


Dans la course à l’audimat de la première partie de soirée du dimanche 18 janvier 2015 c’est le film américain proposé par TF1 « Contagion qui s’est largement imposé en tête des audiences .

Réalisé par Steven Soderbergh – avec Matt Damon, Kate Winslet, Marion Cottillard ou bien encore Jud Law dans les rôles principaux – il a écrasé la concurrence réunissant 7.2 millions de téléspectateurs soit 28% de l’ensemble du public (individus âgés de 4 ans et +), 36% des femmes de moins de 50 ans responsables des achats et 34% des individus âgés de 15 à 34 ans.

© Warner Bros. France
© Warner Bros. France

ANNONCES

France 2 décroche la deuxième place avec une rediffusion du film de James Mangold « Night & Day ». Porté par le duo Tom Cruise / Cameron Diaz, il a convaincu 3.9 millions de téléspectateurs soit 15% du public présent devant son poste de télévision.

Et c’est M6 qui complète le podium avec un nouveau numéro de son magazine d’information « Capital ». Toujours présenté par François-Xavier Ménage le thème du jour « Le match Paris-Province » a suscité l’intérêt de 3.1 millions de Français soit 12.3% des téléspectateurs.


ANNONCES

France 3 se contente de la 4eme place avec sa série « Les Enquêtes de Vera ». Le premier épisode de la soirée « Le piège à corbeaux » a pu compter sur 2.9 millions de fans soit 11% de l’ensemble du public (individus âgés de 4 ans et +). Le deuxième épisode « Sauvé des eaux » n’a ensuite pu compter que sur 1.9 million de téléspectateurs. Il était diffusé à partir de 22h20.

Complète le top 5 France 5 et son documentaire « Burger sur le grill ». Il a aiguisé (ou pas) l’appétit d’un million de personnes soit 3.7% des téléspectateurs.

Jude Law à propos de son rôle dans « Contagion ». Lors de sa sortie en salles, Jude Law avait évoqué son rôle dans le film, celui d’un journaliste qui dénonce le système, au micro de Nikos Aliagas. Extraits :

« C’est le récit de six ou sept personnes qui se retrouvent et sont liées par un thème commun. »

« Mon personnage devient finalement proche du système mais émet aussi un avis qui ne correspond pas toujours à la pensée dominante » (…) Ce qui m’a plu c’est qu’on ne sait jamais si mon personnage est un malfrat ou pas ».

« Ce film ne m’a pas réconcilié avec les médias. J’aurai toujours des rapports compliqués avec eux »

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES