Décédée après la morsure d’un chat ?



0
(0)

L’an dernier au Japon, une femme de 50 ans est décédée du syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie (SFTS).  Et si ce virus est en principe véhiculé par les tiques, les autorités sanitaires du pays se sont inquiétées à juste titre de ce décès, et ce en raison de l’absence de trace de piqûre de tique sur son corps.

Et de soupçonner qu’un chat errant puisse en être à l’origine. Si cela venait à se vérifier, il s’agirait du premier cas avéré de transmission du virus d’un mammifère à un humain.

Geralt/Pixabay

ANNONCES

10 jours avant sa morte, cette quinquagénaire avait en effet été mordue par un chat errant qu’elle avait recueilli. Un chat malade qu’elle avait conduit au vétérinaire afin de lui apporter les soins nécessaires.

« Il n’est pas encore confirmé que le virus vienne du chat, mais il est possible que ce soit le premier cas mondial » a déclaré une porte-parole du ministère de la santé avant de rappeler que cette infection était diagnostiquée chaque année sur environ 60 patients au Japon et avec un taux de mortalité de 20%.


ANNONCES

Il faut savoir que dans l’état actuel des choses il n’existe aucun traitement ni aucun vaccin contre le SFTS qui se manifeste par de la fièvre, des symptômes gastro-intestinaux, de la fatigue ou bien encore une thrombocytopénie (source Vidal). La plupart des cas ont été observés en Asie.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES