Quand des jeunes attrapent la rage après avoir violé une ânesse






Geralt/Pixabay

Sid Al Kamel , Maroc. Il y a des infos comme ça à côté desquelles on ne peut vraiment passer. Et on peut dire que celle-là vaut quand même son pesant de cacahuètes. Figurez que 15 jeunes âgés de 7 à 15 ans ont du être hospitalisés d’urgence pour être traités contre le virus de la rage.  Un virus qu’ils ont “chopé” après avoir violé une ânesse ! Non, vous ne rêvez pas….



Selon les informations du portail H24info – il s’est fait l’écho de l’édition du 10 août du quotidien “Al Akhbar” – ces jeunes gens ont avoué avoir pratiqué des actes zoophiles sur une ânesse de Sidi Al Kamel (région de Sidi Kacem, ndrl)

Et selon “Al Akhbar” leur nombre pourrait en fait être bien plus important. Par honte, certaines familles auraient choisi d’aller faire soigner leurs enfants dans une autre région…

“Si on avait un endroit où on pouvait s’amuser, on n’aurait pas fait ce qu’on a fait avec l’ânesse” a tenté de se justifier l’un des jeunes garçons. Comme si l’ennui pouvait justifier un tel acte :'(

Le cas de rage de cette pauvre bête ayant été avéré, les autorités locales ont fait le choix d’abattre l’animal afin d’éviter tout risque de propagation.