Déprogrammation France 3 ce soir : « La Chèvre » cède sa place au téléfilm « Le Viol » en hommage à Gisèle Halimi



4.2
(19)

Annonces

Déprogrammation France 3. Ce soir France 3 rend hommage à Gisèle Halimi en rediffusant le téléfilm « Le Viol » puis le documentaire « Le procès du viol ».  Rendez-vous dès 21h05 sur la chaîne et bien sûr en replay et/ou streaming vidéo sur France.TV. Ces deux programmes remplacent les films « La Chèvre » et « Le retour du grand blond » qui étaient initialement annoncés.


Annonces

Déprogrammation France 3


Annonces


Annonces

La soirée débutera avec fiction-événement d’Alain Tasma « Le Viol » puis se poursuivra avec le documentaire « Le Procès du viol » de Jean-Yves Le Naour et Cédric Condon.

Déprogrammation France 3 : « Le Viol » dès 21h05

Elles sont jeunes, amoureuses et insouciantes. En cet été 1974, Nicole et Malia décident de quitter la Belgique où elles résident pour passer quelques jours de vacances dans le sud de la France. Décontractées, elles plantent leur tente sur une plage déserte sans faire attention à l’homme qui les observe du haut de la falaise. Accompagné de deux copains, ce dernier les réveille en pleine nuit, les tabasse et les viole durant plusieurs heures.


Annonces

Le lendemain, les deux filles, qui subissent encore l’humiliation d’un examen médical effectué devant un groupe d’étudiants, portent plainte. Rapidement identifiés, les agresseurs affirment que les deux jeunes femmes étaient consentantes et sont laissés en liberté. De retour en Belgique, Malia apprend, en même temps, qu’elle est enceinte – alors que l’avortement est illégal – et que leurs trois violeurs ne sont inculpés que de coups et blessures. Le choc est rude. Malgré la pression de leur entourage, qui leur suggère d’« oublier », elles décident de se battre pour faire reconnaître le viol. Contactée par leur défense, Colette de Marguerye, l’avocate de la Ligue des droits des femmes, accepte de les aider et leur propose de faire de leur combat celui de toutes les femmes, en utilisant les médias. Un an plus tard, épuisées, Nicole et Malia demandent à une avocate féministe reconnue de leur prêter main forte. Maître Gisèle Halimi obtient que l’affaire soit jugée devant une cour d’assises et gagne, en 1978, quatre ans après les faits, « le procès du viol ».

Extrait vidéo

Découvrez un extrait vidéo de votre téléfilm

« Le procès du viol »

Documentaire de Jean-Yves Le Naour et Cédric Condon dès 22h40….

En 1978, à Aix-en-Provence, s’ouvre le procès des violeurs de deux jeunes femmes, Anne Tonglet et Aracelli Castellano, agressées dans les calanques de Marseille quatre ans plus tôt. Comme à Bobigny, lorsqu’elle avait transformé le procès de Marie-Claire en procès de l’avortement, Gisèle Halimi, l’avocate des deux victimes, se saisit du fait divers pour instruire le procès du viol. Au terme de débats houleux, durant lequel l’avocate s’oppose à Gilbert Collard, alors jeune avocat des violeurs, les trois hommes sont finalement condamnés à de lourdes peines pour l’époque. L’affaire entraîne une modification de la législation, requalifiant le délit de viol en crime.

« Le Viol » puis le documentaire « Le procès du viol » c’est ce soir dès 21h05 sur France 3 et France.TV

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.2 / 5. Nombre de notes : 19

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces