« Le siècle des couturières » c’est ce soir sur France 3 (lundi 7 mars 2022)



4.9
(9)

« Le siècle des couturières » est un documentaire inédit raconté par Corinne Masiero… oui oui, la célèbre Capitaine Marleau ! Et il est diffusé  ce soir, lundi 7 mars 2022, dès 21h10 sur France 3 ou sur France.TV à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes qui aura lieu le lendemain.



Publicité

« Le siècle des couturières »
capture écran France 3


Publicité

« Le siècle des couturières » : présentation

Voici l’histoire de celles qui ont habillé la France : les couturières. Ces ouvrières s’appellent Martine, Ginette ou Lucienne. Ces pionnières de la révolution industrielle se remémorent leur parcours fait de violence et de sacrifice. Le fracas des machines, la vapeur qui colle à la peau, le rythme saccadé des métiers à tisser étaient leur quotidien. Elles n’avaient pas plus de droits que les enfants aux côtés desquels elles travaillaient. Pendant des décennies, ces deux millions de femmes du textile sont restées invisibles, comme si le monde ouvrier n’était composé que d’hommes.

Pourtant, tout au long du XXe siècle, ces femmes se sont battues pour leur droit et leur reconnaissance. Elles ont contribué à faire progresser la cause des femmes, ont remporté bien des batailles. En nous appuyant sur des archives (largement colorisées) et des témoignages contemporains, le film redonne toute leur place à ces héroïnes oubliées. Ouvrières des filatures de Roubaix, adolescentes exploitées par les soyeux lyonnais dans les couvents-usines, midinettes des ateliers parisiens, petites mains de la Belle Époque, pour la première fois, elles nous racontent leur histoire.

Témoins et intervenants

Christine Podgorski, d’origine polonaise, avait 14 ans quand elle est entrée à La lainière de Roubaix, elle n’en est partie que trente-six ans plus tard, lorsque l’usine a fermé définitivement ses portes.


Publicité

Thérèse Coquerelle, plus connue sous le nom d’Isabelle Aubret ! Née à Lille, la jeune fille commence dès 14 ans comme bobineuse dans la filature où travaille son père. Aujourd’hui, elle dit chanter « pour celles qui triment le nez dans la poussière ».

Martine Houdet, en 1966, entre chez Pierre Cardin comme « seconde main débutante ». Elle ne quittera jamais la haute couture, passant de Dior à Chanel, où elle achèvera sa carrière comme« première d’atelier » aux côtés de Karl Lagerfeld !

Ginette Mouchard, en 1969, va créer une section syndicale de la CFDT, une vie de combat commence !

Danielle Girot entre à l’usine Boussac à 14 ans, comme ses parents et ses grands-parents avant elle. La reprise du groupe par Bernard Arnault signe la fin de cette dynastie ouvrière. Aujourd’hui, la maison Christian Dior est le dernier vestige de l’empire Boussac.

Lucienne Marchand fêtera ses 100 ans en 2022. Sa carrière de modiste commence dans les Années folles… « Petite main » dans les ateliers de couture de la place Vendôme, elle a vécu le quotidien misérable des midinettes parisiennes.

La bande-annonce

Et comme à chaque fois on termine avec quelques images. Voici la bande-annonce de votre programme.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 9

Aucune note



Publicité