Maxime le Forestier croyait à un monde meilleur



0
(0)

Crédit photo : Marie Etchegoyen / Story Box Photo / Europe 1

Annonces

Ce matin c’est Maxime le Forestier qui était l’invité de Nikos Aliagas sur Europe 1. Auteur-compositeur-interprète il venait à l’occasion de ses prochains concerts au Grand Rex.


Annonces

L’occasion pour lui de revenir sur sa carrière et ses chansons : « La relation entre une chanson et le public est un mystère. Certaines chansons ont eu la chance que beaucoup de gens fassent beaucoup de choses dessus ».

Nikos Aliagas a bien sûr évoqué avec lui sur son album culte, « La maison bleue » : « Elle existe toujours. Avec le temps elle est devenue verte, mais elle a été repeinte ».

Maxime le Forestier a ensuite évoqué sa génération et les hippies : « On croyait être dans un monde meilleur. Je chantais les hippies mais n’étais pas comme eux ».


Annonces

Il s’est ensuite confié sur sa rencontre avec Georges Brassens : « On apprend ce qu’est un monstre gentil. J’ai appris la précision. J’étais à Bobino le jour où il est mort, là où je l’avais vu la première fois ».

Le reste c’est dans la vidéo que nous vous présentons çi-dessous


Le Forestier : On croyait à un monde meilleur" par Europe1fr

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces