EXCLU : Nikos Aliagas nous parle de « The Voice » et de sa rentrée (interview)


Crédits : PR Photos

Il nous l’avait promis et comme Nikos est un homme de parole, il a pris un peu de son temps, et nous l’en remercions, pour répondre à quelques-unes de nos questions.

Dans cette interwiew, Nikos Aliagas évoque pour nous le succès de « The Voice », ses vacances à venir, mais aussi sa rentrée qui s’annonce encore bien chargée.


ANNONCES

« The Voice » est devenu un véritable phénomène. T’attendais-tu à un tel succès ?

Franchement non. Quand on signe une émission c’est pour qu’elle fonctionne mais ça a dépassé le cadre d’un succès « normal », puisque ça a fait des audiences que l’on avait même pas fait avec la Star Ac. Ca manquait un grand programme de divertissement comme ça le samedi soir. C’était une belle aventure The Voice.


ANNONCES

Penses-tu que la deuxième saison pourra faire aussi bien et dénicher d’aussi bons candidats ?

J’espère. Sur les audiences je ne peux rien garantir parce qu’on ne sait jamais, mais sur le fait d’avoir des voix aussi fortes, aussi reconnaissables et touchantes que cette année, on va tout faire pour. On va tout faire pour que le casting soit un vrai casting de qualité comme celui de la première saison.

Que penses-tu de la victoire de Stephan Rizon ? Tu t’y attendais ?

Stephan, il a combattu intelligemment. Il a eu sa victoire. Moi je pensais, comme la plupart des gens, que ça allait se jouer entre Al.Hy et Louis. Finalement c’est le classisisme de Pagny et Stephan qui l’a emporté. Il va faire un album et je pense qu’il peut surprendre, il n’a pas encore tout donné le garçon. Je pense que Al.Hy et Louis avaient déjà plus donné dans leurs registres.

On a lu que certains membres du jury hésitaient à rempiler. Penses-tu que l’émission aura d’autant plus de force si c’est le même jury pour la saison 2 ?

Je parle en mon nom, mais ça me réjouirait de refaire une saison avec eux. On a vraiment sympathisé, on a partagé une émission dans la bonne humeur, sans égos. Il n’y avait rien de convenu, de faux. On a partagé une quinzaine de fous rires, et il y avait du respect entre nous. A titre personnel, je pense que s’ils en ont encore envie, il ne faut pas s’en priver.

Europe 1, Canteloup, 50 Mn Inside, « The Voice », un secret pour tenir le rythme ?

Il y a des jours où j’ai besoin d’un peu de vacances, mais c’est vrai que l’année a été particulièrement chargée. C’est une année qui a commencé tranquillement mais finalement après « The Voice » est arrivée et même Canteloup, je ne pensais pas que que ça serait si rock’n’roll tous les jours de tourner une quotidienne. C’est une bonne organisation, un planning vachement serré et peu de temps perdu. Je pense que je vais un peu lever le pied. C’est pour ça qu’en accord avec Europe 1, j’ai choisi de faire les week-end à la rentrée. Là déjà on va tourner les émission d’été de « 50mn Inside » et on va tourner une partie ce week-end et la semaine prochaine dans le Sud.

En dehors de ces 4 rendez-vous, as tu d’autres projets pour la rentrée ?

C’est déjà pas mal, mais je pense qu’il y aura des primes événementiels comme avec Liane (Foly). Mine de rien, ma rentrée est déjà chargée. C’est pour ça qu’il va falloir que je me repose bien.

Tu vas faire quoi de tes vacances ?

Je serai en famille, à l’abris des médias. Je serai avec mes poules et mes chèvres (rires). Je vais prendre ma barque et pêcher, balancer mon portable et juste prendre deux trois photos pour Twitter.

Un mot sur ton récent séjour à Rome pour « Toute la musique qu’on aime » ? Quelle surprise l’émission nous réserve t-elle ?

On a une quarante d’invités et c’était super. C’était vraiment bien, ça passera cet été. C’est une émission que j’aime parce que c’est que de la bonne humeur. Les gens qui viennent sont là pour déconner, il y a beaucoup d’auto-dérision et on n’est pas centré sur la promo. Et les lumières et la réalisation de « Rome by night », c’est vraiment quelque chose. On rigole et il y a Matt Pokora, Shy’m, Baptiste Giabiconi, etc, il y en a pour toutes les générations. Et on s’est pris un fou rire avec Patrick Timsit, qui est parti dans un sketch et un délire tout seul, un truc totalement improbable. On avait l’impression d’être ailleurs, c’était vraiment très sympa à faire.

Tu as réalisé les plus belles audiences de TF1 depuis le début de l’année. Quel autre genre d’émission rêverais-tu de présenter ?

C’est une histoire de feeling. Aujourd’hui je suis dans un registre événementiel, ou même humoristique avec Nicolas. Mais peut être qu’avec l’âge et la maturité, je reviendrai à mon premier métier, le journalisme. Il faut du temps et il ne faut pas tout mélanger.

Justement, il y a quelques années tu présentais le JT sur TMC. Le poste de Laurence Ferrari t’aurait-il tenté ?

Laurence a bien fait son travail. On peut dire ce qu’on veut, on peut commenter, et puis il y a ceux qui font. Gilles Bouleau le fera bien aussi parce que c’est un journaliste de rédaction, c’est quelqu’un qui a été correspondant et il a vu ce qui se passait ailleurs. Moi je ne suis pas candidat, ce n’est pas à l’ordre du jour. Mais il est clair qu’aujourd’hui, le 20h c’est un lien très personnel avec les téléspectateurs.

Seras-tu toujours aux commandes des NRJ Music Awards l’an prochain ? Et qui as-tu envie d’y recevoir ?

En principe oui, et je l’espère en tout cas. J’aimerai bien faire un hommage à George Michael, parce que je ne l’ai jamais reçu nulle part, ou les Stones. J’aimerai bien avoir des gars comme Mick Jagger, ou Paul McCartney, des gens que je n’ai jamais rencontré.

Tu as interviewé les plus grands. Mais parmi les artistes disparus, qui aurais-tu rêvé de rencontrer ?

Nina Simone, pour sa complexité, sa sensibilité, son engagement, son émotion permanente quand elle parlait. J’aurai rêvé d’avoir un long entretien de deux heures avec Nina Simone. Dalida aussi, j’aurai bien voulu la connaître, ou Claude François, qui était mon idole quand j’étais gamin. J’ai beaucoup de respect pour ceux qui ont beaucoup travaillé, qui n’ont pas été des imposteurs, qui n’ont pas été pistonnés, qui n’ont pas volé la place de quelqu’un. J’admire ceux qui ont bossé toute leur vie pour être là où ils sont.

Aujourd’hui c’est la Fête de la Musique, tu as prévu quelque chose ce soir ?

Non, j’ai une interview à mettre en boite pour Europe 1 pour la semaine prochaine parce que je serai en tournage dans le sud. C’est un peu compliqué mais je voudrais bien aller dans la rue et faire la fête avec tout le monde. Mais je passerai bien voir ce qui se passe ce soir au Petit Journal Montparnasse. Mais je vais pas me coucher trop tard, demain matin je reçois Gad Emaleh et Sophie Marceau en direct sur Europe 1.

Encore un grand merci à Nikos pour sa fidélité à Stars Actu, sa gentillesse et sa disponibilité.

Propos recueillis par Céline Sanchez. Reproduction interdite sans citer Stars-Actu.fr

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES