Carla Bruni a pitié de l’élite parisienne…



0
(0)
Crédits photo : PR Photos
Crédits photo : PR Photos

Annonces

Carla Bruni Sarkozy, dont le nouvel album studio « Little French Songs » sort aujourd’hui dans les bacs, était l’invitée de Nikos Aliagas ce week-end sur Europe 1 dans le cadre de son émission « Les incontournables ».


Annonces

L’occasion pour la chanteuse de confirmer que c’est depuis son domicile qu’elle travaille le plus souvent… notamment la nuit.

L’épouse de Nicolas Sarkozy a également avoué avoir noté quelques idées sur son téléphone alors qu’elle remplissait ses obligations de première Dame de France, lors d’un dîner officiel par exemple.

Elle a également affirmé qu’elle ne voulait pas faire pas partie de l’establishment et de cette élite parisienne avec laquelle elle s’ennuie profondément « des gens qui ont tous la même idée au même moment et qui se croient importants parce qu’ils ont 3 sous ou 3 grammes de notoriété, une importance qui lui fait pitié ».


Annonces

Précisant qu’elle ne faisait aucune différence entre les différentes classes sociales, elle a avoué avoir les mêmes amis depuis l’âge de 14/15 ans.

Carla Bruni a aussi évoqué son passage par la case Elysée et donc par le statut de première dame de France, son prochain retour sur scène ou bien encore sa rencontre avec Nelson Mandela.

Le reste de cette interview est à découvrir sur le site d’Europe 1.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces