Ce soir à la télé : hommage à Georges Lautner sur France 2



0
(0)

Les Tontons Flingueurs


Annonces

Comme vous l’avez peut-être appris, le réalisateur français Georges Lautner est donc décédé ce vendredi 22 novembre 2013 à l’âge de 87 ans. Et alors que les hommages se multiplient, notez celui que France 2 lui rendra ce soir dès 20h45 sur son antenne.


Annonces

La chaîne modifie en effet sa grille et rediffusera l’un de ses films les plus célèbres, véritable monument du cinéma français « Les Tontons Flingueurs ».

Porté par Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Sabine Sinjen, Claude Rich ou bien encore Jean Lefebvre, ce film sortie en 1963 est une adaptation du roman « Grisbi or Not Grisbi » d’Albert Simonin.

Aujourd’hui plusieurs de ses répliques sont devenues cultes comme :


Annonces

– « Mais moi, les dingues, je les soigne. J’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère… J’vais lui montrer qui c’est Raoul. Au quat’ coins de Paris qu’on va l’retrouver éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi quand on m’en fait trop, j’correctione plus : j’dynamite, j’disperse, j’ventile ! »
– Touche pas au Grisbi, salope !
– Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.
– La bave du crapaud n’empêche pas la caravane de passer…
– Un monsieur au téléphone. Un appel de Montauban. L’interlocuteur me semble comment dirais-je, un peu rustique. Le genre agricole.

En (re)voici le résumé tel que fourni par France 2 : Fernand Naudin gère avec bonheur une petite entreprise de tracteurs qui ne lui cause aucun souci. Un télégramme émanant d’un ami de jeunesse, Louis, dit le Mexicain, l’appelle à Paris. A l’article de la mort, le Mexicain demande à Fernand de veiller sur sa fille, Patricia, et de s’occuper de ses affaires, plus ou moins louches. Très vite, la situation s’envenime. Patricia n’en fait qu’à sa tête, et les nouveaux associés de Naudin, de fieffées canailles, ne pensent qu’à s’entretuer. Fernand finit par perdre son calme et par distribuer des coups de revolver à droite et à gauche. Il sait qu’il n’aura définitivement la paix qu’en mariant l’insupportable Patricia au jeune godelureau dont elle s’est éprise, Antoine…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces