Golden Globes : Adèle Exarchopoulos « fière et heureuse »



0
(0)

Le film français La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche sera en lice pour le trophée du meilleur film étranger lors de la 71e cérémonie des Golden Globes. Une nouvelle que peine encore à réaliser Adèle Exarchopoulos, interviewée jeudi par Europe 1 juste après l’annonce des organisateurs des Golden Globes.


Annonces

« Je ne réalise pas vraiment, c’est quand on partira là-bas en voyage que je vais réaliser », a-t-elle confié, la voix un peu cassée pour cause de gros rhume.

© Wild bunch
© Wild bunch

Annonces

L’émotion

« Jamais je n’aurais cru qu’on arriverait jusque-là, je suis trop fière, je suis trop contente. A côté de Cate Blanchett ! C’est un peu comme la Palme d’or, tu te retrouves en face de monstres que tu as tellement admirés quand tu étais petite. Tu te dis : ‘ce n’est pas possible, ce n’est pas moi, ce n’est pas nous’. Je suis trop contente, trop fière, trop heureuse qu’on aille là-bas parce que c’est un film qui me tient particulièrement à cœur », s’est-elle encore enthousiasmée.


Annonces

Europe 1 l’a jointe alors qu’elle est malade, au fond de son lit. Mais quand même très heureuse :

Après la Palme d’Or, la polémique, les nominations…

« Si vous nous aviez vus à Lille, on ressemblait à 15 clandestins en train de faire ce film, sapés n’importe comment, à se rouler des pelles dans les rues de la ville, c’est beau qu’on soit là maintenant. C’est vraiment un film pour lequel chaque personne qui a travaillé a mis tout son cœur et toute son énergie, a encore confié l’actrice, donc je ne sais pas comment expliquer, c’est un film pour lequel on a tout donné, corps et âme, et quelles que soient les polémiques, quels que soient les rebondissements de cette année, malgré tout, c’est une création qu’on a réalisée ensemble et tout le monde le mérite. Qu’on vive ça collectivement, je trouve ça énorme. « Revenant sur cette nouvelle consécration, l’actrice s’étonne que La vie d’Adèle fasse encore autant parler de lui : Ça fait trois ans que je suis sur ce film ! Ça va s’arrêter un jour mais pour l’instant on est là, on est là, on est là ! », a répété Adèle Exarchopoulos avec enthousiasme.

Quelle image gardera-t-elle du film ?

« Une première expérience, comme mon personnage dans le film, a-t-elle confié sans hésiter. Une première expérience qui restera l’une des plus intenses en tout cas. Après un début de carrière tellement fulgurant, il va falloir maintenir le cap ». « C’est ça qui fait peur, mais en même temps c’est ça qui est excitant. C’est que j’ai tout à construire, j’ai tout à prouver, c’est vrai que ça me donne la pêche. »

Malgré son rhume, l’actrice est aux anges. Que lui souhaiter pour la suite ? « On sera là aux César, dit-elle, et puis de faire de bons films, c’est le plus important malgré tout. »

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces