Depardieu quitte une interview en direct [ECOUTEZ]



0
(0)

Ce matin à 7h45, Thomas Sotto recevait sur Europe 1 le plus international de nos acteurs français, Gérard Depardieu. Son dernier film « United Passions » de Frédéric Auburtin a d’ailleurs été présenté Hors Compétition à Cannes.


Annonces

Oui mais tout ne s’est pas déroulé tout à fait comme prévu. Notre Gégé national a préféré rendre le micro suite à une question sur Poutine.

Tout de suite découvrez ses principales déclarations….

Ça vous fait encore quelque chose de monter les marches à Cannes ?


Annonces

« Non… Il y a beaucoup de monde… C’est avant d’arriver aux marches : quand on arrive, il y a un peu d’air… J’adore la pluie, dommage, il ne pleut pas… Mais il fait très chaud, c’est très agréable, c’est très joli, et les monter avec Sepp Blatter et Frédéric Auburtin, ça fait plaisir. »

Frédéric Auburtin qui est avec nous… Comment on fait pour diriger Depardieu sur un plateau ?

Aubertin : « C’est dans le regard que ça se passe, on se connait tellement ! C’est quand même beaucoup plus facile de diriger Depardieu, Tim Roth ou Sam Neill qu’un mauvais ! C’est comme un entraineur : c’est plus facile d’entrainer Ronaldo ou Messi qu’une branque ! L’important, c’est de bien communiquer, bien expliquer la situation. Gérard était tellement investi dans ce personnage de Jules Rimet, créateur de la Coupe du monde, premier président emblématique de la FIFA, que ça s’est formidablement passé ! En plus, il n’y avait que des amis, Gérard tournait en anglais, il adore ça ! (Rires.) C’était très bien : en plus, Gérard a adoré être dans un personnage ! Il avait des moustaches, des lunettes, il était Jules Rimet ! »

Depardieu : « Jules Rimet est aussi un grand personnage dans l’histoire de la FIFA ! Après il y a eu Havelange et Sepp… »

Sepp Blatter qui a dit avoir fait une erreur en attribuant la Coupe du monde 2022 au Qatar… Ca vous inspire quoi ? Vous en avez parlé avec lui ?

« Je ne sais pas… Je ne rentre pas dans ces histoires, si histoire il y a, tout ceci ne nous regarde pas ! »

© TF1 International
© TF1 International

Annonces

Qu’est-ce qui fait que vous acceptez un film ? Pourquoi ce film sur le foot ?

« J’aime beaucoup la planète football, la culture football ! Et puis moi j’ai commencé aussi avec un ballon, j’étais dans les buts… Je trouve qu’il n’y a pas de sport aussi énorme. Le travail qui a été fait… La dernière Coupe du monde qui s’est mal passée, avec l’équipe qu’on connait, c’est vrai que c’est dommage pour l’Afrique du Sud… »

On voit dans le film que, de tout temps, il y a eu des magouilles, de l’argent dans le foot… Ce n’est pas nouveau…

« Ce n’est pas nouveau, mais partout il y a des magouilles d’argent partout… Regarde le Cahuzac, les croissants, ça se paye, les croissants ! »

Les croissants ?

« Oui, les croissants, les motards… »

François Hollande ?

« Ah, je n’ai pas dit le nom, c’est toi qui le dit ! »

Auburtin : « Pour revenir au foot, vous parliez d’argent : l’important, et c’est ce qu’essaie de montrer le film aussi, c’est que les problèmes sont les mêmes ! Le problème de ces gens qui en 1930 devaient aller en Uruguay organiser une Coupe du monde : le stade n’était pas prêt, il n’y avait pas d’hébergement… C’est les mêmes galères que maintenant ! Ce qui est intéressant, c’est de voir comment les gens vont au bout de leur passion… »

C’est compliqué de parler de foot ? Votre film n’a pas de distributeur : il dérange ?

Auburtin : « Non, on n’en est pas là, pas du tout… Le film était un challenge : il a été mis en route très tardivement, en novembre 2012, il a été écrit, préparé, tourné, monté, en 18 mois, un pari insensé ! »

Depardieu : « D’habitude, on fait le contraire : on trouve un distributeur, on vend une idée et ensuite on travaille ! »

Auburtin : « Et le film n’a pas de distributeur français, mais il est d’ores et déjà acheté et distribué à l’international ! Les Français ont un peu de retard sur les autres, mais c’est une constatation, c’est tout ! »

Gérard, qui allez-vous soutenir à la Coupe du monde 2014 ? France ? Russie ?

« Oh, je pense que le Brésil… J’aimerais qu’il se passe un peu la même chose que sur la Coupe Rimet : Brésil-Uruguay ! A mon avis, ça sent un peu comme ça… Je pense que le Brésil est fort maintenant, les Espagnols sont un peu vieux je pense mais ils sont quand même très beaux… »

Votre cœur bat pour qui ?

« Ça se passe au Brésil… Non, la France… Bon, tu veux que je te dise quoi ? La Russie ? » (Rires.)

Auburtin : « La Belgique ! »

Il y a un match Belgique-Russie le 22 juin… Avec tous vos passeports, vous choisissez lequel ?

« L’Algérie ! » (Rires.)

Que pensez-vous de l’attitude votre copain Poutine en Crimée ?

« Non, on ne va pas parler de ça ! On parle football, tu restes là, garde ton souffle, tu pousses quoi ? Tu veux quoi ? Tu veux que je descende à Europe 1, tu veux que je t’allume ? Je quitte le micro, c’est bon ! » (Rires.)

A propos du film DSK, Anne Sinclair a exprimé son dégoût…

« Nooooon ! » (Rires.)

(Il quitte le micro.)

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces