Brigitte Bardot en appelle à François Hollande !



0
(0)
Fondation Brigitte Bardot
Fondation Brigitte Bardot

Annonces

Comme vous le savez tous Brigitte Bardot a préféré mette un terme à sa carrière de comédienne en 1973 afin de se mettre totalement au service de la protection et de la défense des animaux. Une fondation qui porte son nom a été créée en 1986 et reconnue d’utilité publique en 1992.


Annonces

Aujourd’hui, tel un cadeau d’anniversaire, elle demande à François Hollande, au gouvernement mais aussi aux élus de la République Française de prendre toutes les mesures qui permettront de « lutter contre l’abattage rituel et d’interdire la consommation de viande de cheval ».

L’actrice fêtera bientôt ses 80 printemps – elle est née le 28 septembre 1934 – mais aussi ses 40 ans de combat en faveur de la cause animale.

Dans une lettre publiée sur le site de sa fondation, BB réclame l’abolition immédiate de l’hippophagie en France. Elle espère une proposition de loi qui fera passer le cheval du statut d’animal de rente à celui d’animal de compagnie, ce qui lui permettrait ainsi d’éviter l’abattoir. Et de rappeler qu’une proposition en ce sens a été déposée en juin 2013 à l’assemblée nationale par Nicolas Dupont-Aignan, et ce sur la demande de sa Fondation.


Annonces

Brigitte Bardot réclame également une remise en application immédiate de la loi française et européenne exigeant l’étourdissement de tous les animaux d’abattoir avant la saignée.  Dans sa missive, elle demande que ne soit accordée aucune dérogation pour les sacrifices rituels halal et casher qui « contraignent et soumettent les animaux égorgés en toute conscience à des agonies lentes et extrêmement douloureuses, inadmissibles dans un pays « laïc ». Et d’appeler la France à suivre l’exemple de la Norvège, de la Suède, de l’Islande, de la Suisse, de la Grèce, du Luxembourg, de l’Autriche, de la Pologne et du Danemark. Tous ces pays ont totalement aboli les dérogations halal et casher.

Pour l’ex star du cinéma, il s’agit de deux évolutions indispensables à notre époque. Et de déplorer qu’aucun gouvernement n’ai donné suite à ses appels au cours de ces 30 dernières années.

« Voici donc les deux demandes évidentes et indissociables que le gouvernement se doit de m’accorder après 30 ans d’attente, pour mes 80 ans et en hommage aux 40 années de combat menées courageusement » écrit-elle avant de conclure qu’elle aura raté sa vie elle ne les obtient pas.

Son appel sera t-il ou pas entendu ?

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces