Laura Smet : ne lui parlez plus de Johnny Hallyday



0
(0)

Comme vous le savez probablement Laura Smet est la fille d’un certain Johnny Hallyday et de la comédienne française Nathalie Baye. Mais aujourd’hui elle n’a plus envie qu’on lui parle de ses célèbres parents. N’allez toutefois pas vous imaginer qu’un clash familial vient d’éclater et que Laura est entrée en guerre avec eux ! Cela ferait trop plaisir à certains….


Annonces

Aujourd’hui Laura Smet est déterminée à mettre les points sur les « i ». Et non, elle n’est pas que le fille de… elle est aussi une actrice qui veut qu’on se préoccupe un peu plus de sa carrière que de ses illustres parents.

Pour « Paris Match », elle n’a d’ailleurs pas mâché ses mots en déclarant : « Je n’en peux plus des questions sur mes parents, ça me sort par les yeux (…) ça me fait douter, car j’ai l’impression de n’être que bonne à ça. Voilà, maintenant, c’est dit ! ».

Le message a le mérite d’être clair. Reste à savoir si les médias concernés ont ou pas entendu le message. Et ça c’est une autre paire de manches.


Annonces

A propos de ses parents, elle a toutefois précisé qu’elle voulait leur en mettre plein les yeux afin qu’ils soient fiers d’elle « Je n’ai pas été bonne à l’école, j’ai donc envie de les rendre fiers » a t-elle notamment rajouté.

laurasmet


Annonces

 

Actuellement à l’affiche du film « Tiens-toi droite »

Laura Smet est actuellement à l’affiche du film de Katia Lewkowicz « Tiens-toi droite » aux côtés de Marina Foïs, Noémie Lvovsky. En voici le synopsis..

Louise, Sam, Lili. Trois femmes qui ne se connaissent pas mais dont la volonté farouche d’évolution va les faire se rencontrer, se rejoindre, se juxtaposer.C’est l’histoire de Louise qui quitte le pressing de famille pour travailler dans une grande entreprise de fabrication de poupée où l’a pistonnée son amant.
De Lili, Miss Nouvelle-Calédonie, qui fait la rencontre d’un riche industriel.
De Sam, mère de famille nombreuse, qui décide de prendre son indépendance.
Il y a la pression de leurs mères, de leurs sœurs, de leurs amies.
Il y a leurs hommes qui disparaissent. Il y a leurs filles qui les regardent, les imitent.
Et il y a la conception de ce nouveau modèle de poupée, enfin à l’image de la femme.
Mais est-ce le modèle qui doit s’adapter à la femme ou l’inverse ?

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces