Stephen Collins se défend d’être pédophile !



0
(0)
Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

Suite (et fin ?) de l’affaire « Stephen Collins ». Il  y a quelques jours à peine le magazine People publiait  un communiqué  dans lequel l’acteur reconnaissait plus ou moins s’être livré à des actes pédophiles perpétrés  sur trois victimes entre 1973 et 1994.

« Il y a quarante ans, j’ai fait quelque chose de terrible que je regrette profondément (…) J’ai beaucoup travaillé pour me racheter » pouvait-on notamment lire.

Stephen Collins décidait de sortir de son silence après que plusieurs organes de presse aient décidé de publier un enregistrement dans lequel on pouvait l’entendre avouer des actes pédophiles à son ex-femme et à son thérapeute. On pouvait l’entendre évoquer le triste sort de plusieurs jeunes filles dont l’une n’avait que 10 ans… « Il n’y a que des attouchements (…) j’ai mis sa main sur mon pénis » sont quelques-uns des détails sordides que cet enregistrement avait permis de révéler.

Et de préciser à propos de cet enregistrement fait à son insu et sans son consentement :  « Sur l’enregistrement, j’ai décrit les événements qui ont eu lieu il y a 20, 32, et 40 ans (…) La publication de l’enregistrement a abouti à des hypothèses et des insinuations sur ce que j’ai fait et qui vont bien au delà de ce qui s’est réellement produit. Aussi difficile que cela soit, je veux que les gens sachent la vérité »

Puis d’évoquer les excuses qu’il a présenté à l’une de ses victimes « Je ne ai eu l’occasion de présenter mes excuses qu’à une seule femme, 15 ans plus tard. Je me suis excusé et elle était extrêmement aimable ».

Aujourd’hui et pour la première fois devant des caméras de télévision, c’est en larmes qu’il s’est défendu d’être un pédophile tout en reconnaissant s’être livré à des attouchements sexuels sur mineurs.

Dans un entretien accordé à la chaîne ABC, il a en effet déclaré dans un premier temps « Un pédophile est quelqu’un qui est principalement ou uniquement attiré par les enfants. Je ne le suis pas »

Evoquant l’une de ses victimes, âgée de 10 ans au moment des faits, il a tenu à apporter un détail plus que sordide en lâchant « J’ai pris sa main et l’ai déplacée de façon à ce qu’elle me touche de manière inappropriée ». On vous passe les détails…

Pour les deux autres affaires, il a préféré évoquer des pulsions exhibitionnistes… tout en précisant qu’il s’était désormais tourné vers la religion pour tenter d’obtenir le « pardon ».

Il a ensuite parlé de son passé marqué par une femme qui s’était exhibée devant lui à plusieurs reprises alors qu’il n’était qu’un ado. Un moyen pour justifier ses propres pulsions ? Il a assuré que non…

Stephen Collins ne sera pas jugé !

A l’image de Bill Cosby accusé de viol par plus d’une vingtaine de femmes, et même si Stephen Collins a reconnu publiquement s’être livré à ces actes pédophiles, il ne sera malheureusement pas jugé. Si police de New York a bien ouvert une enquête criminelle à l’encontre de l’acteur  le site américain TMZ a précisé courant octobre que ces attouchements  étaient désormais prescrits par la loi car s’étant déroulés dans les années 70.

Fin de carrière annoncée ?

Ces graves accusations pourraient mettre un terme définitif à la carrière de l’acteur. Après avoir pris connaissance de l’enregistrement la production de « Ted 2 » l’a en effet immédiatement retiré du casting.

Le Comité pour des écoles sans stress, dont Stephen Collins était co-directeur national, a également rapidement réagi en le démettant de ses fonctions.

Quelques jours plus tard c’est la production de la série « Scandal » qui décidait de s’en séparer alors qu’il devait reprendre son personnage de Reed Wallace, apparu dans la 2eme saison. Et c’est un représentant de la chaîne américaine ABC qui l’avait lui même annoncé au site BuzzFeedNews en déclarant « Nous pouvons confirmer que nous ne diffuseront aucune des images avec Stephen Collins« .

Et comme si cela ne suffisait pas les rediffusions de la série « 7 à la maison » ont été déprogrammées  de plusieurs chaînes de télévision américaines. « En tant que réseau familial nous sommes profondément préoccupés par les familles qui sont potentiellement affectées par ces allégations troublantes entourant l’acteur Stephen Collins » avait déclaré courant octobre l’un des responsables de la chaîne UpTV.

Entre 1996 et 2007, Stephen Collins a joué dans la série « Sept à la maison » où il partageait l’écran avec sept enfants, dont l’actrice Jessica Biel alors adolescente.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note


Annonces