Nicolas Sarkozy : Le 49-3 « conséquence des mensonges répétés » de François Hollande


Nicolas Sarkozy était aujourd’hui l’invité exceptionnel de la matinale d’Europe 1 de 8h à 9h. Il a répondu aux questions de Jean-Pierre Elkabbach puis des auditeurs d’Europe 1 avec Thomas Sotto.

L’ancien Président a notamment réagi sur l’utilisation de l’article 49-3 par Manuel Valls pour faire adopter la loi Macron. « Je n’ai jamais utilisé le 49-3 pendant que j’étais président de la République », a rappelé l’ancien chef de l’Etat.


ANNONCES

©capture France Info TV
©capture France Info TV

« Le mensonge ne crée pas les conditions de la confiance ». « Je ne l’ai jamais fait pendant 5 ans, d’abord parce que j’avais dit que je ne le ferais pas. Et que le mensonge, dans la vie politique comme dans la vie tout court, ne crée pas les conditions de la confiance », a expliqué Nicolas Sarkozy. « Le 49-3, c’est une mesure disciplinaire pour contraindre une majorité qu’on est en train de perdre de voter un texte qu’elle ne veut pas voter. Lorsqu’on utilise le 49-3, on n’a pas la force de convaincre sa majorité. On ne peut pas convaincre les Français ».

« Le 49-3, la conséquence des mensonges répétés de Hollande ». Soulignant n’avoir jamais eu recours à l’article 49-3 pendant son quinquennat, il a estimé que l’utilisation de cette procédure par Manuel Valls était « la conséquence des mensonges répétés de François Hollande ». « Quand on a expliqué pendant toute une campagne qu’on ferait une politique de gauche, qu’il n’y avait pas de crise dans le pays, que tout était dû à un certain Nicolas Sarkozy », « on crée les conditions de la révolte », a accusé Nicolas Sarkozy.


ANNONCES

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES