Jamel Debbouze : il parle de son handicap [VIDÉO]


Pourquoi j’ai pas mangé mon père

Alors que sa dernière réalisation « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » sortira le 8 avril dans les salles obscures françaises, Jamel Debbouze s’est pour la première fois confié sur son handicap dans une interview au Parisien. Un film d’animation qu’il a écrit et réalisé et pour lequeil il dit s’être inspiré de sa propre vie.

« J’ai mis beaucoup de moi dans le film. Il parle d’amitié, d’amour, d’exclusion. Etre exclu, ça te marque. Edouard est rejeté par les Simiens, comme une partie des gamins de banlieue par la société » a expliqué Jamel Debbouze.

« Mon accident a décuplé mes forces. Tout sort plus vite et plus fort. Résultat, je n’ai pas accepté les cases dans lesquelles on me mettait : arabe, petit, handicapé, moche… » a-t-il confié alors qu’il a perdu l’usage de son bras droit à l’âge de 14 ans, happé par un train.

« Moi, je me vois beau, sur un cheval blanc. Il ne faut pas voir son sort comme une fatalité. Quand t’as aucune chance, saisis-la ! »


ANNONCES

Jamel explique que le personnage principal de « Pourquoi j’ai mangé mon père » lui ressemble : « Edouard se fait d’abord jeter de l’arbre parce qu’il n’est pas comme les autres. Comme moi. La seule chose qui le raccorde à la vie, c’est l’autre. C’est par le regard de l’autre que l’on existe »

Synopsis de « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » : Édouard est le fils aîné du roi des simiens. Mais en raison de son aspect chétif, il est rejeté par sa tribu à sa naissance. Il grandit donc loin des siens. Auprès de Ian, qui devient son ami, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux, il ira jusqu’à mener son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité.

« Pourquoi j’ai pas mangé mon père », réalisé par Jamel Debbouze, en salles le 8 avril 2015.

5/5 (2)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES