Nouvelle bande-annonce pour « Le Petit Prince » [VIDEO]


Existe t-il encore quelqu’un qui ne connaît pas « Le Petit Prince », la plus connue des œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry ? Et bien sachez qu’elle débarquera sur les écrans français le 29 juillet prochain. D’ici là, ce film d’animation de Mark Osborne, le réalisateur de Kung Fu Panda, aura les honneurs de la Croisette puisqu’il sera présenté au prochain Festival de Cannes en sélection officielle mais hors compétition.

© Paramount Pictures France
© Paramount Pictures France

Avec les voix d’André Dussolier, Florence Foresti, Vincent Cassel, Marion Cotillard; Guillaume Gallienne, Laurent Lafitte, Vincent Lindon.


ANNONCES

« Le Petit Prince », c’est l’histoire d’une histoire. C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes. C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.


ANNONCES

L’occasion de signaler une excellente initiative… Des projections exclusives pour les scolaires auront lieu dès le 1er juin partout en France. Les enseignants intéressés sont invités à choisir un créneau à partir du 1er juin pour organiser la projection du film puis à contactele cinéma de leur choix ou la hotline de Paramount : contact@lepetitprince.com ou au numéro suivant : 01 40 87 47 87. Des fiches pédagogiques sont également à disposition des enseignants avec des propositions d’exercices et des quiz.

Le saviez-vous ?

Le livre d’Antoine de Saint-Exupéry paraît aux États-Unis sous le titre The Little Prince : c’est l’unique édition du vivant de l’auteur. D’autres versions, dont l’édition française, seront publiées à titre posthume. Depuis sa sortie en 1943, 145 millions d’exemplaires du Petit Prince ont été vendus. Le livre a été traduit dans 253 langues et dialectes et conserve la place de numéro 1 des ventes chez son éditeur, Gallimard. Le Petit Prince est, après la Bible, l’ouvrage littéraire le plus vendu et le plus traduit dans le monde.

Quand l’agent de Mark Osborne lui propose de créer un film à partir du livre  Le Petit Prince ,  la réaction du réalisateur ne se fait pas attendre : « C’est impossible à adapter au cinéma, ça ne devrait  pas être un film. » Puis, il réalise qu’on lui offre une chance inouïe : « Je ne pouvais pas dire non ».  Avant lui, Orson Welles a longtemps travaillé sur une adaptation du  Petit Prince . Le projet avait même  été proposé à Walt Disney mais a été abandonné avant même de débuter

Mark Osborne est parti du postulat suivant : « J’ai beaucoup réfléchi et j’ai compris que la clé serait de raconter une  histoire plus large qui englobe le livre… une histoire qui soit un écrin protecteur pour le Petit Prince et son aventure ». C’est pour cette raison que le film ne raconte pas l’histoire du Petit Prince comme nous l’a narrée Saint-Exupéry. Mark Osborne  a pris le parti de transmettre l’histoire du Petit Prince à travers les yeux de la petite fille et de placer ainsi le livre au cœur  d’une histoire plus large afin d’en préserver toute la force et la poésie. Le Petit Prince sert de trait d’union entre la petite fille  et l’aviateur. C’est grâce à lui et à son histoire qu’ils se trouvent réunis dans le film.

Mark Osborne, qui a réalisé auparavant Kung-Fu Panda, a tenu à combiner pour son film deux techniques d’animation bien  distinctes  : les images de synthèse et la stop-motion. L’aventure n’a pas été forcément facile : « L’idée de mixer les deux techniques d’animation était un peu effrayante  et expérimentale à certains niveaux » mais il lui semblait essentiel de distinguer le monde « réel » de la petite fille et l’histoire  du Petit Prince telle que racontée dans le livre

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES