Jean Imbert ouvre un restaurant éphémère dans un cinéma


Après le lancement du Jean Imbert Cinema Club au Palais de Tokyo, Jean Imbert et MK2 poursuivent leur collaboration en créant le premier restaurant gastronomique éphémère dans une salle de cinéma.

Un repas d’exception qui permettra de dîner pendant la projection du film dans l’un des plus beaux lieux de Paris et aussi une expérience incomparable avant et après le diner.


ANNONCES

DR
DR

Dès 19h00, les clients pourront accéder à la Nef et à ses animations (3 pistes de bowling, des cours de danse différents tous les soirs etc…) avant de prendre place à 22h00 pour déguster leur repas et assister à la projection du film.

Après le diner, les clients pourront faire la fête jusqu’à 6h00 du matin au Superclub qui accueillera les meilleurs organisateurs de soirée et DJ’s internationaux.


ANNONCES

Perché à plus de 10 mètres de hauteur sous la Nef du Grand Palais, Jean Imbert cuisinera chaque soir entouré de 40 convives qui pourront déguster, pendant la projection du film, un menu unique concocté spécialement pour l’occasion.

Le chef proposera un menu de saison, composé de plats issus de produits de ses amis producteurs, pêcheurs, bouchers et boulangers.

Tous les produits utilisés seront français et la quasi totalité des légumes issus de l’agriculture biologique, notamment les artichauts petits violets que le chef ira chercher directement chez lui dans les Côtes-d’Armor.

Les maquereaux seront pêchés chaque nuit et directement livrés tous les matins du Cap Frehel en Bretagne et la viande sera personnellement sélectionnée par Hugo Desnoyer.

Le pain sera exclusivement créé pour l’évènement par le chef Jean Imbert et son ami Eric Kayser. Il sera accompagné de beurre de la maison Bordier.

Une partie du mobilier de ce restaurant éphémère sera signée BoConcept, l’enseigne de design danois passionnée de 7ème Art,

tandis que la plupart du matériel de service ou de cuisine sera ‘Made in France’ : le fourneau La Cornue installé au centre de l’espace, la vaisselle en porcelaine

Bernardaud avec évidemment l’assiette fétiche de Jean Imbert, celle des mains de JR pour le dessert, ainsi que des créations exclusives comme l’Etoile rouge ou la Bouche en or de Marina Abramovic.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES