La société de Luc Besson condamnée pour plagiat


Crédits : PR Photos
Crédits : PR Photos

La condamnation remonte au mois de mai dernier mais ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle a été rendue publique après que l’AFP ait pu consulté le jugement correspondant.

Luc Besson et sa société Europacorp auraient été condamnés à verser 80.000 de dommages et intérêts après le tribunal de grande instance après avoir jugé que le film « Lock-Out » était une contrefaçon du long-métrage de John Carpenter « New York 1997 ».


ANNONCES

Une somme répartie entre Nick Castle, qui a coécrit « New York 1997 » John Carpenter et Studiocanal, qui détient les droits d’exploitation du film.

Les juges ont estimé qu’il y avait de nombreuses similitudes entre ces deux films de science-fiction.


ANNONCES

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES