Box-office US : Deadpool est encore en tête



0
(0)

[Box-office US, week-end des 26-27 et 28 février 2016] Pas de changement en tête du box-office US cette semaine. Devenu le plus gros succès de la saga X-Men aux USA,  Deadpool a en effet conservé ce week-end la tête du box-office US et ce pour la 3ème fois consécutive. Ainsi, et selon Box Office Mojo, 31.1 millions de dollars supplémentaires sont tombés dans son escarcelle soit un impressionnant cumul de 285.3 millions de dollars depuis sa sortie il y a trois semaines. Dans le reste du monde, on estime à ce jour les recettes à plus de 600 millions de dollars. Pour un film dont le budget n’est que 58 millions, on peut parler de véritable carton.


Annonces

©20th Century Fox
©20th Century Fox

Annonces

L’histoire : Basé sur l’anti-héros le moins classique des comics Marvel, le film Deadpool raconte l’origine de cet agent des Forces Spéciales qui est devenu ce mercenaire, Wade Wilson. Après avoir été l’objet d’une lourde expérience, qui régénère sa santé et sa force, il devient Deadpool. Doté de nouveaux pouvoirs, et d’un sens de l’humour noir et tordu, Deadpool part à la recherche de l’homme qui a failli détruire sa vie

La seconde place revient au film Gods Of Egypt, une nouveauté signé Alex Proyas. Porté par Nikolaj Coster-Waldau, Gerard Butler et Brenton Thwaites, ce film d’aventures et d’action a généré 14.1 millions de dollars de recettes pour son week-end de lancement. Une énorme déception pour un film au colossal budget de 140 millions

L’histoire : Dans une époque ancestrale, durant laquelle les Dieux vivaient parmi les hommes, la paix règne en l’Egypte. Mais Seth, Dieu du désert, qui convoite le pouvoir, assassine le roi et condamne Horus à l’exil, plongeant le royaume d’Egypte dans le chaos. C’est l’intervention d’un jeune voleur, Bek, qui va sortir Horus de sa prison. Ensemble, ils se lancent dans une aventure épique qui va donner lieu à une guerre sans précédent. Jusqu’aux frontières de l’au-delà, monstres et armées des dieux se déchainent dans une lutte dévastatrice…

Même s’il déçoit beaucoup, tout au moins en terme de fréquentation, « Kung Fu Panda 3 » est toujours là et complète notre podium. Avec 8.9 millions de dollars supplémentaires, il permet à ce film d’animation, probablement le dernier de cette franchise, d’atteindre péniblement 128.4 millions de dollars après 5 semaines dans les salles américaines.

L’histoire : Po avait toujours cru son père panda disparu, mais le voilà qui réapparaît ! Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au village secret des pandas. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus déjantés les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kaï décide de s’attaquer aux plus grands maîtres du kung-fu à travers toute la Chine, Po va devoir réussir l’impossible : transformer une horde de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung-Fu Pandas !

En quatrième position on retrouve « La Résurrection du Christ » de Kevin Reynolds et avec Joseph Fiennes, Tom Felton et Peter Firth dans les rôles principaux. Pas de quoi pavoiser pour autant puisqu’en deuxième semaine il n’a généré que 6.8 millions de dollars pour un cumul de 22.5 millions.


Annonces

L’histoire : Au 1er siècle, un centurion romain a pour mission d’enquêter sur la mystérieuse résurrection de Jésus de Nazareth pour mettre fin à une insurrection à Jérusalem.

Et c’est une nouveauté qui complète le top 5. Il s’agit du thriller de John Hillcoat « Triple9 ». Porté par Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor et Anthony Mackie, il n’a pas franchement affolé les compteurs avec seulement 6.1 millions de dollars pour son premier week-end.

L’histoire :Ex-agent des Forces Spéciales, Michael Atwood et son équipe de flics corrompus attaquent une banque en plein jour. Alors qu’il enquête sur ce hold-up spectaculaire, l’inspecteur Jeffrey Allen ignore encore que son propre neveu Chris, policier intègre, est désormais le coéquipier de l’un des malfrats. À la tête de la mafia russo-israélienne, la redoutable Irina Vlaslov ordonne à l’équipe d’effectuer un dernier braquage extrêmement risqué. Michael ne voit qu’une seule issue : détourner l’attention de l’ensemble des forces de police en déclenchant un code « 999 » – signifiant « Un policier est à terre ». Mais rien ne se passe comme prévu…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces