Geneviève, la veuve de Michel Delpech, confie lui parler tout le temps…



0
(0)

©Editions Plon
©Editions Plon

Annonces

Après 50 ans d’une carrière faite de hauts et de bas, Michel Delpech s’en est allé pour toujours dans les premiers jours de cette année 2016, et ce après plusieurs années de lutte contre un cancer de la gorge et de la langue…. une maladie qu’il n’avait pas hésité à évoquer publiquement.


Annonces

Quelques mois plus tard, Geneviève Delpech (ndrl, sa veuve) a confié à la radio «Axe Sud» qu’elle était d’une certaine manière toujours en contact avec lui précisant  «tout le temps parler à Michel». Et d’affirmer  «avoir des signes sublimes venant de lui depuis sa mort». Pour info Geneviève Delpech a plusieurs fois indiqué  avoir développé des dons de médium.

«Je suis, j’étais et je serai toujours la femme de Michel Delpech» a t-elle également déclaré tout en lançant ce message à tous ceux qui l’ont aimé et soutenu «Il faut garder sa voix, son sourire, sa gentillesse, également son humour ainsi que son sens de l’esthétisme».

En octobre 2015, Geneviève Delpech affirmait avoir prédit le cancer de son mari Michel. Venue évoquer son livre »Le Don d’ailleurs » (paru chez Flammarion), elle avait indiqué sur le plateau de C à Vous sur France 5 : « Pendant un an, j’ai dit à Michel : va voir un méde­cin, il se passe quelque chose dans ta bouche. Mais comme il n’avait aucun symp­tôme et qu’il ne souf­frait pas, il ne m’a pas écou­tée ».


Annonces

Puis de rajouter « Je crains davan­­tage son absence, le fait de ne plus pouvoir lui prendre sa main. Mais je sais qu’il ne va pas me quit­­ter, que sans cesse nous serons en commu­­ni­­ca­­tion. Ce sera comme s’il était dans la pièce d’à côté. »

Pour a revenir à l’interview accordee à la radio «Axe Sud»Geneviève Delpech a également évoqué l’album hommage à Michel Delpech qui s’apprête à débarquer dans les bacs… un album de reprises auquel ont participé de nombreuses stars de la chanson française. «Des chanteurs que Michel a choisis, pour la plupart, avant qu’il ne disparaisse» a t-elle précisé. Parmi eux Vianney dont nous vous proposons un extrait de la reprise de « Quand j’étais chanteur ».

Un nouvel album était en préparation

Le saviez-vous ?  Dans le courant de l’automne 2014 Michel Delpech avait laissé entendre qu’il était en train de plancher sur un nouvel album « Je veux juste retrouver ma voix et l’énergie nécessaire pour finir l’album que j’avais commencé avant d’être malade » avait-il déclaré tout en précisant qu’il avait écrit plusieurs chansons et que l’une d’entre-elles avait déjà été enregistrée.

Une maladie que Michel Delpech avait déjà évoqué dans « J’ai osé Dieu »

C’est dans le cadre de la promo de son livre {ndrl : J’ai osé Dieu » paru aux éditions « Presses de la renaissance} que Michel Delpech a évoqué pour la première fois sa maladie. C’était au mois d’octobre 2013.

Dans un entretien accordé à Paris Match il avait déclaré à ce ce sujet «Il m’a fallu quelques jours pour accepter cette épreuve, mais elle n’a en aucun cas ébranlé ma croyance, ni ma confiance en Dieu» alors que la maladie l’avait poussé à interrompre ses tournées musicales.

Et c’est en apprenant qu’il souffrait d’un cancer qu’il a eu envie d’écrire et de faire connaître à son public l’une de ses passions : la théologie chrétienne. Un choix que Michel Delpech avait alors expliqué comme suit…

« Je sais que ce langage est difficilement audible venant d’un chanteur populaire. Un chanteur de variétés qui lit les Pères de l’Église et ceux du désert est-il crédible ? Une star qui cultive sa vie intérieure en se passionnant pour la théologie a-t-elle le droit de dire qu’il ne s’agit pas d’une toquade passagère ? Je m’y risque quand même parce que sais que si je m’en allais sans jamais en avoir parlé, j’aurais des regrets. »

A propos du livre « J’ai osé dieu » – Présentation de l’éditeur :

Étiqueté chanteur yé-yé, l’interprète de Chez Lorette et de Pour un flirt a toujours eu quelque pudeur à parler de sa vraie passion : la théologie chrétienne. Et de son vrai moteur : la foi.

Depuis quarante ans, Michel Delpech est amoureux de Jésus. Il l’a rencontré par hasard, dans ce qu’il décrit comme un « coup de foudre ». Depuis, il approfondit sa foi par des rencontres, des expériences, des lectures – ouvrages d’exégèse, écrits spirituels, corpus historiques. Qui est Dieu ? Qu’est-ce que le christianisme ? À quoi servent les rites ? Le pape ? La messe ? Quel sens a la vie ? Quelle porte ouvre la mort ? Ce sont les questions dans lesquelles il se plongeait quand il n’était pas sur scène, menant une double vie, de paillettes et de croyant.
Il y a quelques mois, Michel Delpech a appris qu’il souffrait d’un cancer. Ces questions se sont faites plus prégnantes pour lui. Il a eu envie d’écrire. « Je sais, dit-il, que ce langage est difficilement audible, venant d’un chanteur populaire. Un chanteur de variétés qui lit les Pères de l’Église et ceux du désert est-il crédible ? Une star qui cultive sa vie intérieure en se passionnant pour la théologie a-t-elle le droit de dire qu’il ne s’agit pas d’une toquade passagère ? Je m’y risque quand même parce que sais que si je m’en allais sans jamais en avoir parlé, j’aurais des regrets. » Une réflexion profonde, qu’il exprime avec pudeur et légèreté…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces