Un homme licencié parce qu’il est parti assister à la naissance de son fils



0
(0)

New Hampshire, Etats-Unis. BAD BUZZ pour une société de sécurité américaine, l’entreprise Salerno Protectives Services. Cette dernière n’a pas trouvé mieux à faire que de licencier l’un de ses employés le 1er janvier 2017. Pourquoi ? Parce qu’il a « osé » aller assister à la naissance de son fils à l’hôpital…. un bébé pas comme les autres puisqu’il a été officiellement désigné comme le premier bébé de l’Etat pour 2017.


Annonces

CC0 Public Domain/Pixabay

Annonces

Mais premier bébé de l’année du New Hampshire ou pas, sa direction n’a pas du tout apprécié qu’il préfère assister à l’accouchement que de venir travailler.

Et c’est pendant l’accouchement que notre « jeune » papa a reçu un SMS lui signifiant qu’il était viré ! Un message auquel il a répondu par un simple « OK ».

Il a ensuite expliqué que durant cette période il lui avait été demandé de « faire ses preuves en se rendant disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».


Annonces

Vétéran de l’armée ayant servi en Irak, Lamar Austin était en pleine période d’essai.

« J’étais à l’hôpital, c’était une longue nuit. Je ne voulais pas parler de cela alors que ma femme était en travail (…) Parfois, on perd quelque chose… et on reçoit quelque chose de bien meilleur » a t-il expliqué à la presse locale.

Et si la société a refusé de commenter sa lamentable décision, sachez que pour Lamar Austin, tout va très bien désormais. Son histoire a ému de nombreux employeurs qui lui ont aussitôt proposé de travailler pour eux.

Autre bonne nouvelle : une campagne de financement participatif a été lancée afin de subvenir aux besoins de la famille et a rencontré un vif succès après près de 2.000 dollars en quelques heures.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces