Ce soir à la télé sur TF1 : découvrez Louis(e), la première héroïne transgenre !



L’évènement télévisuel de ce lundi 6 mars 2017 se passe sur TF1. La chaîne diffuse en effet le pilote de Louis(e), une série qui met en scène la première héroïne transgenre ! A suivre dès 21h00 sur TF1 mais aussi en streaming et sur tous vos écrans via la fonction « Direct » du site et de l’application MYTF1. Le relais prendra ensuite le relais pour une durée de 7 jours…

capture bande-annonce TF1

Louis(e), en quelques lignes : Le jour de l’anniversaire de son fils, Agnès découvre un étonnant cadeau : la maison en face de chez elle est louée à une belle femme, qui n’est autre que son ex mari, Louis, parti sept ans plus tôt. Devenue Louise, ce parent transgenre a décidé d’aller jusqu’au bout de son évidence : être femme, sans pour autant renoncer à sa famille qu’elle vient reconquérir… Mais comment se faire accepter par deux enfants et une femme qu’elle a abandonnés pour vivre au féminin? D’autant qu’Agnès a refait sa vie avec un autre homme, peu désireux de voir cet « ex » revenir dans leur nouvelle vie de famille. Malgré le rejet des siens, les rumeurs, les préjugés, les violences, Louise refuse de baisser les bras, prête à affronter tous les obstacles pour se faire accepter, telle qu’elle est aujourd’hui, par ceux qu’elle aime toujours et qui au fond ne l’ont jamais oublié…

Louis(e), épisodes 1 et 2

Une femme à part dès 21h00 : Agnès fête l’anniversaire de son fils avec son nouveau compagnon Adrien, quand une nouvelle locataire s’installe dans la maison juste en face. Cette femme élégante, c’est Louise, son ex-mari parti sept ans plus tôt pour changer de sexe. Aujourd’hui, Louise est de retour et bien décidée à reconquérir l’amour de ses enfants.

Coming Out dès 22h00 : Contrairement à ce qu’elle espérait Louise découvre que pour sa femme et ses enfants elle n’est qu’une étrangère qui n’a aucune place parmi eux. Elle va devoir leur prouver que malgré sa transsexualité elle reste un père aimant, capable de les aider à vivre… pour peu qu’ils acceptent sa différence.

Aucun vote actuellement

Notez cet article