Ce soir à la télé « Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi » avec Muriel Robin (VIDEO)


Carton d’audience en vue ce soir pour TF1 avec le téléfilm événement « Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi » porté par Muriel Robin. Jacqueline Sauvage est devenue l’une des figures emblématiques des femmes battues en France. Condamnée à dix ans de prison après avoir tué son mari violent de trois balles dans le dos en 2012, elle avait finalement été graciée par François Hollande en 2016. Muriel Robin s’est glissée avec sensibilité et justesse dans la peau de cette femme malmenée par son mari et par la vie.

 "Jacqueline Sauvage, c'était lui ou moi"
capture écran TF1

Le pitch : Le lundi 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage tue son mari de trois balles dans le dos. Ainsi commence l’affaire judiciaire la plus médiatisée de ces dernières années. A travers son parcours en prison et les deux procès qui ont défrayé la chronique, cette histoire relate le calvaire qu’a enduré cette femme et ses enfants, les polémiques autour de la personnalité de la meurtrière et les rebondissements de son affaire.


ANNONCES

« Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi » : casting

Avec : Muriel Robin (Jacqueline Sauvage), Olivier Marchal (Norbert Marot), Alix Poisson (Me Tomasini), Armelle Deutsch (Me Bonaggiunta), Samantha Rénier (Fabienne), Erika Sainte (Carole), Laura Sépul (Sylvie), Anissa Allali (Nicky Zuliani), Clément Manuel (Pascal), Yves Rénier (Directeur de prison), Catherine Demaiffe (Présidente Cour d’assises), Hélène de Saint-Père (Présidente Cour d’appel)….

Muriel Robin : «Je suis au service d’un rôle»

Interrogée par TF1, Muriel Robin explique les raisons qui l’ont poussée à accepter de rôle particulièrement difficile. « Quand Yves Rénier m’a appelée pour m’en parler, je lui ai immédiatement répondu : je suis Jacqueline Sauvage ! Ensuite, lorsque j’ai lu le scénario, j’ai imaginé le personnage. J’ai tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un rôle intéressant, fort et riche » a déclaré l’actrice.


ANNONCES

A propos de la terrible histoire vécue par Jacqueline Sauvage, elle a précisé : «Pour moi, il s’agit réellement de légitime défense dans le cas de Jacqueline Sauvage, même si les faits ne correspondent pas à la définition de la loi. Elle a décidé de mettre fin à quelque chose d’horrible. En ce sens, elle est devenue une figure emblématique de ce combat ».

Vidéo premières minutes

En attendant ce soir, voici les premières minutes de votre téléfilm

Si cette vidéo ne s’affiche pas sur votre écran, accès possible sur MYTF1 ou en cliquant ici

4.38/5 (34)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES