« Des racines et des ailes » du 18 septembre 2019 : au sommaire ce soir, une « vieille » dame de 130 ans (vidéo)


« Des racines et des ailes » du 18 septembre 2019. En cette soirée de mercredi découvrez un numéro inédit du magazine de France 3 « Des racines et des ailes ». Et c’est dans le cadre des prochaines journées du Patrimine que la chaîne vous propose de découvrir « La Tour Eiffel a 130 ans ». Rendez-vous dès 21H05 sur France 3 ou en replay et streaming sur France.TV

« Des racines et des ailes » du 18 septembre
capture écran teaser France 3

Et c’est bien sûr Carole Gaessler qui en assurera la présentation.


ANNONCES

À l’occasion des Journées du patrimoine, Carole Gaessler nous invite à redécouvrir ce chef-d’œuvre de l’architecture, lieu d’innovations, théâtre de grands événements et emblème de la France. 1889 marque le début de la Belle Époque. Nous vous emmenons dans les lieux les plus emblématiques de cette période foisonnante… Un patrimoine toujours vivant !

« Des racines et des ailes » du 18 septembre : sommaire et reportages

La Tour de tous les défis


ANNONCES

Ce film retrace l’épopée inouïe de la construction de la tour Eiffel. Grâce à l’historien Pascal Ory et à des images 3D spectaculaires et inédites, nous retraçons pas à pas les grandes étapes de sa construction, découvrons les différentes couleurs qu’elle a portées et restituons, comme si nous y étions, l’Exposition universelle de 1889, pour laquelle elle a été inaugurée.

Vous découvrirez la tour Eiffel depuis un Alpha Jet : nous avons le privilège d’accompagner la Patrouille de France lors d’un entraînement au-dessus de Paris, la veille du 14 Juillet. Au cours de son vol, le commandant Racine, chef d’escadron, passe tout près de la Dame de Fer.

À l’occasion de la fête nationale, nous suivons également Stéphane Roussin, responsable de la structure de la tour Eiffel, lors de la préparation d’un feu d’artifice exceptionnel : plus d’une tonne d’explosifs est installée, de nuit, sur les arêtes du monument.

Le Jules Verne, restaurant gastronomique installé au deuxième étage de la tour, vient d’ouvrir à nouveau ses portes après une grande campagne de travaux. Nous sommes aux côtés du chef triplement étoilé Frédéric Anton à la découverte de ce restaurant unique au monde qu’il vient de reprendre.

Un reportage de Thibaud Marchand et Raphaël Licandro

La Belle Époque en héritage

De nombreux grands magasins parisiens sont nés à la Belle Époque et préservent leurs somptueux décors d’origine. Nous assistons à la toute première restauration complète d’un chef-d’œuvre de l’Art nouveau : la coupole des Galeries Lafayette, du grand maître verrier Jacques Grüber.

À Paris, le célèbre Bouillon Julien, créé en 1906 et décoré par les plus grands noms de l’Art nouveau, vient d’être rénové et a rouvert ses portes il y a quelques mois. Il a retrouvé son identité historique de bouillon, avec des recettes traditionnelles et des plats bon marché.

Le Cercle Guimard nous ouvre pour la première fois les portes de l’un des chefs-d’œuvre les plus méconnus du célèbre architecte et décorateur Hector Guimard : l’hôtel Mezzara. Mobilier, luminaires et vaisselle Art nouveau, nous découvrons qu’Hector Guimard était un précurseur du design ! Mais ce créateur a aussi conçu les entrées du métro parisien. Tous les sept ans, celles-ci sont entièrement repeintes, comme la station Parmentier cette année.

C’est à la fête foraine que le public de la France entière découvrait les grandes innovations : l’électricité ou la bicyclette, comme sur le manège à vélocipèdes, vieux de 130 ans, que Jean-Paul Favand, le créateur et directeur du musée des Arts forains, nous fait découvrir. Il possède également des toiles rares, de type Daguerre, qu’il fait restaurer et à qui il redonne vie devant nos yeux en vue d’un futur spectacle, pour faire comprendre que le cinéma aussi est né dans les fêtes foraines. Le résultat est spectaculaire !

Un reportage de Nathalie Laville et Corentin Robert

Au Moulin-Rouge

Comme la tour Eiffel, le Moulin-Rouge célèbre cette année son 130e anniversaire. Le célèbre cabaret parisien qui a accueilli La Goulue et Mistinguett, est devenu une véritable entreprise, qui attire des danseurs du monde entier et des artisans d’art.

Nous assistons aux auditions et à la sélection exigeante opérée par la directrice artistique Janet Pharaoh.

Romane est la seule Française des sept nouvelles danseuses. Elle a été retenue à l’audition de Paris, comme Chloé, américaine, et Martine qui vient d’Oslo. Nous suivons ces trois nouvelles recrues dans leur apprentissage du plus célèbre – et plus rapide – cancan du monde, jusqu’à leur première sur la scène du Moulin-Rouge.

Côté coulisses, nous assistons aux essayages des costumes, tous conçus et entretenus sur place par une armée de couturières. Mine Verges, la célèbre costumière, insiste sur l’exigence de ces tenues qui doivent être aussi splendides que pratiques à manier.

Les plumassières de la Maison Février travaillent à l’année au sein du cabaret, pour confectionner boas et coiffes féeriques. Même les chaussures sont faites sur mesure, par la maison Clairvoy. Chaque modèle a ses exigences techniques ; en particulier les bottines de cancan qui doivent protéger les danseuses lorsque leurs pieds frappent le sol.

Un reportage d’Isabelle Thomas, Matthieu Hauville et Guy Sabin

Teaser vidéo

On termine comme toujours par le teaser vidéo de votre soirée…

« Des racines et des ailes » fête les 130 ans de la Tour Eiffel, c’est ce soir à partir de 21h05 sur France 3, juste après l’épisode quotidien de « Plus belle la vie ».

4.61/5 (18)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES