Capital du 5 mars 2023 : le sommaire de l’émission inédite ce soir sur M6

5
(10)

Capital du 5 mars 2023 : sommaire et reportages – Julien Courbet vous propose ce dimanche soir sur M6 un nouveau numéro inédit de « Capital ». Aujourd’hui il a pour thème : « Alimentation : manger 100% français est-ce encore possible ? ».



Publicité

A découvrir dès 21h10 sur M6 et en replay sur 6PLAY.

Capital du 5 mars 2023 : le sommaire de l'émission inédite ce soir sur M6
© Benjamin DECOIN/M6


Publicité

Capital du 5 mars 2023 : sommaire et reportages de ce soir

Depuis le Salon international de l’agriculture, Julien Courbet et les équipes de Capital font le point sur une question qui dérange : notre pays produit-il suffisamment pour répondre à nos besoins alimentaires ? Au total, 20 % de notre nourriture est aujourd’hui importée : deux fois plus qu’il y a vingt ans. Plus inquiétant encore, la moitié des fruits et légumes que nous consommons ne sont pas produits en France. Réussira-t-on à garder longtemps notre souveraineté alimentaire ?

Agriculteurs français : pourront-ils encore nous nourrir demain ?
Alors qu’après-guerre les agriculteurs représentaient 35 % de la population active, ils ne sont plus que 2 %, et cette population vieillit : 50 % d’entre eux ont plus de cinquante ans. Résultat : chaque semaine, plus de deux cents fermes disparaissent faute de repreneurs. Une menace directe dont les effets se font déjà sentir dans la filière laitière qui peine à répondre à la demande. Attribution des terres, restructurations des exploitations : est-il encore possible de stopper cette hémorragie ? Comment s’organisent les jeunes agriculteurs pour ne pas commettre les erreurs qui ont financièrement anéanti leurs aînés ?


Publicité

Frites & chips : qui profite de nos patates françaises ?
Champions du monde ! C’est un titre méconnu mais la France est le premier exportateur mondial de pommes de terre. Près de la moitié de sa production annuelle de 6,5 millions de tonnes part ainsi à l’étranger. Revers de la médaille : 60 % des pommes de terre exportées sont transformées à l’étranger avant d’être revendues en France sous forme de frites, chips, flocons ou purée ! Ne pas créer cette valeur ajoutée sur notre territoire est un manque à gagner pour la balance commerciale. Et surtout des emplois en moins. Pourquoi laissons-nous partir nos pommes de terre dans des usines belges pour les payer ensuite trois fois plus cher sous forme de frites ? Qui sont ceux qui tentent aujourd’hui de monter des filières de transformation en France ?

Kiwi français : enquête sur un business juteux
Les Français consomment aujourd’hui un milliard de kiwis par an. Il fait partie du top 10 des fruits les plus consommés. Si, pendant l’été, les kiwis arrivent de Nouvelle-Zélande, le reste du temps, c’est en France que pousse ce fruit de 100 à 150 grammes. Nous en produisons aujourd’hui soixante-cinq mille tonnes car les agriculteurs sont de plus en plus attirés par ce fruit dont le rendement à l’hectare est bien plus rémunérateur que la pomme ou la poire. Qu’il soit vert, jaune, rouge ou même mini, le kiwi est l’enjeu d’une incroyable bataille commerciale pour détrôner le néo-zélandais Zespri, leader du marché. Alors que le malaise agricole semble s’installer dans nos campagnes, c’est en misant sur le kiwi que des centaines d’exploitations tentent aujourd’hui de s’en sortir et de renouer avec de juteux bénéfices.

Capital du 5 mars 2023, extrait vidéo

vidéo à venir

« Alimentation : manger 100% français est-ce encore possible ? », c’est ce soir dans « Capital », présenté par Julien Courbet dès 21h10 sur M6.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 10

Aucune note



Publicité