DiCaprio encore plus proche de l’Oscar après les SAG Awards



Tenez-vous le pour dit, Leonardo DiCaprio n’a jamais été aussi proche de l’Oscar. Après avoir triomphé lors de la cérémonie des SAG Awards, l’acteur confirme, si besoin en était, qu’il est le grand favori de la compétition. Sauf surprise, on ne voit pas aujourd’hui comment il pourrait lui échapper.

Samedi soir il a reçu le trophée du meilleur acteur pour son rôle de Hugh Glass dans le film d’Alejandro González Iñárritu « The Revenant » dont il est la tête d’affiche et pour lequel il avait déjà été récompensé d’un Golden Globe.  De très bonne augure pour l’Oscar… la plupart des lauréats des SAG Awards ayant été recompensés dans les deux cérémonies.

Crédits : PR Photos

Crédits : PR Photos

Rappelons tout de même que Leonardo DiCaprio a déjà reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique pour ce même film. Toujours à propos de ce film, rappelons que « The Revenant » a également reçu le Golden Globe du meilleur film dramatique, et Alejandro G. Inarritu celui du meilleur réalisateur.

Du côté des actrices c’est Brie Larson qui l’a emporté pour son rôle dans « Room ».

Donné favori pour l’Oscar, Leonardo DiCaprio est plus zen que jamais

Alors que tous les feux sont au vert pour l’Oscar, Leonardo DiCaprio est plus zen que jamais.

Dans un récent entretien accordé à la BBC One, il a ainsi confié qu’il attendait sans stress le verdict. « Je ne sais pas pourquoi je devrais être nerveux. J’ai déjà tout fait. Tant que vous êtes sur le tournage et que vous donnez tout, c’est tout ce que vous pouvez faire » a t-il notamment déclaré. On ne va pas aller jusqu’à dire qu’il s’en fout, mais presque.

Il s’est toutefois réjoui des 12 nominations de ce film qu’il qualifie lui-même d’expérimental. « C’est très agréable, surtout quand vous vous engagez corps et âme dans quelque chose » a t-il poursuivi saluant au passage le risque pris par les studios sans doute « plus habitués à prendre des paris sans risque ».

Inspiré d’une histoire vraie « The Revenant » suit l’histoire d’Hugh Glass, un pionnier canadien laissé pour mort par ses amis après avoir été attaqué par un ours sur les bords du Missouri.

Un homme qui, après avoir enduré le pire, va chercher à se venger d’eux, pour leur faire payer cet abandon.

Synopsis officiel : Dans une Amérique profondément sauvage, le trappeur Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) est sévèrement blessé et laissé pour mort par un traître de son équipe, John Fitzgerald (Tom Hardy). Avec sa seule volonté pour unique arme, Glass doit affronter un environnement hostile, un hiver brutal et des tribus guerrières, dans une inexorable lutte pour sa survie, portée par un intense désir de vengeance. Inspiré de faits réels, THE REVENANT est réalisé et co-écrit par le réalisateur oscarisé Alejandro Gonzàlez Iñárritu (Birdman, Babel).

Le saviez-vous ?

Le beau Leonardo DiCa­prio a bien failli être Anakin Skywalker, devenu plus tard Dark Vador, dans la saga « Star Wars ». Ce rôle lui avait été proposé par George Lucas en personne pour « L’Attaque des Clones » en 2002 et « La revanche des Sith » en 2005.

Alors âgé de 20 ans, Leonardo DiCa­prio avait à l’époque refusé cette offre. Et c’est dans le cadre d’une récente interview accordée à Short­list que l’acteur a fait cette incroyable révélation.

«J’ai bien eu une réunion avec George Lucas à ce sujet» a déclaré l’acteur avant d’expliquer le pourquoi de son refus en rajoutant « Je n’étais pas prêt à accepter un tel rôle à ce moment-là de sa carrière».

Et si vous êtes incollable sur l’univers Star Wars, vous savez forcément que ce rôle a ensuite été attribué à un autre beau gosse d’Hollywood, le très sexy Hayden Christensen.

Mais ce n’est pas le seul « grand » rôle que Leonardo ait refusé au cours de sa carrière. Dans cette même interview, il a également confié avoir refusé le rôle de Spiderman dans le film de Sam Raimi (2002) et celui de Robin dans « Batman Forever » (1995).

L’occasion pour lui d’avouer qu’il n’était pas opposé à l’idée d’incarner dans le futur le rôle d’un super-héros. «On ne sait jamais, on ne sait jamais » a t-il d’abord déclaré avouant que les films de ce type étaient bien meilleurs désormais en raison notamment de la complexité des personnages. « Je ne l’ai encore jamais fait, mais je ne suis opposé à rien » a t-il conclu.