Affaire DSK : un vice de procédure ?



0
(0)


Annonces

Y’a t-il eu un vice de procédure dans l’affaire DSK ? Selon les informations publiées aujourd’hui par « Libération » les deux avocats de Dominique Strauss-Kahn, Benjamin Brafman et William Taylor, pourraient contester la procédure d’identification de l’ex chouchou des sondages pour la prochaine présidentielle française.


Annonces

Selon eux cette procédure aurait été faussée car la victime, Nafissatou Diallo, n’aurait officiellement identifié son agresseur présumé que le lendemain des faits aux alentours de 16 heures. Et c’est là que selon eux se trouverait la faille.

Ces deux avocats pensent que cette femme de chambre a pu être influencée dans son témoignage. Une photo de DSK lui a en effet été présentée par les services de sécurité du Sofitel le jour de l’agression présumée, puis des images de l’ex patron du FMI ont été diffusées en boucle sur toutes les chaînes de télévision américaines.

Rappelons que les avocats de Nafissatou Diallo ont toujours affirmé qu’elle ne savait pas qui était son agresseur présumé lorsque sa photo lui a été officiellement présentée, plus de 24 heures après les faits.


Annonces

Le quotidien précise que Benjamin Brafman et William Taylor pourraient ainsi plaider pour « l’irrecevabilité » de l’identification, un vice qui pourrait avoir pour conséquence d’invalider toute la procédure.

Crédit photo : Fond Monétaire International (portrait officiel – domaine public)

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces